Semaine anticarcérale à Bure

Semaine anticarcérale à Bure

Du 2 au 8 mars 2020, il y aura une semaine anticarcérale à côté de Bure.

Une semaine anticarcérale aura lieu près de Bure, sur le terrain de l’ancienne gare de Luméville, du 2 au 8 mars 2020. L’idée est de prendre le temps de se rencontrer, entre personnes et groupes de différents pays, lors de temps formels et informels de discussions, d’ateliers, de projections de films, etc.

Un premier brouillon de programme a été imaginé, il évoluera et se précisera dans les semaines à venir.

Les thématiques, susceptibles d’évoluer (n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions), seraient les suivantes :

– Répression et anti-répression,

– (No)Borders,

– Questions de genre, LGBTQ+, prisons pour femmes,

– La cavale + discussions hors thématiques,

– Société carcérale (discussions autour de visions anarchistes de la justice, la loi, le crime, la punition).

On a aussi envie de prévoir des temps de lecture de correspondances avec des personnes en prison et des ateliers d’écriture aux détenu·es. Chacun·e est bienvenu·e à proposer un atelier et vous pouvez nous contacter pour l’annoncer ou si vous avez des besoins spécifiques, qu’ils soient personnels ou techniques.

On a envie de porter une attention particulière à la traduction lors de la semaine. On aimerait assurer des traductions lors des discussions, au moins en français et anglais, et si possible en allemand, polonais et italien.

Une cantine végane, participative et à prix libre, sera organisée du lundi midi au dimanche soir. Pour dormir, il y aura des places dans des dortoirs et des caravanes, et la possibilité de dormir en tente ou en camion sur le terrain (il y a de la place !).

Le terrain accueillant la semaine anticarcérale est relativement plat, mais pas très accessible aux personnes en béquilles ou fauteuils. Si vous avez des besoins particuliers à ce niveau-là, vous pouvez nous contacter.

Par ailleurs, le terrain n’est pas raccordé aux réseaux d’eau et d’électricité. Il y a des panneaux solaires – notamment pour l’éclairage et les projections de film – mais l’électricité disponible sera limitée.

La zone autour de Bure est assez surveillée et les patrouilles de gendarmes sont très fréquentes. Les contrôles routiers s’intensifient souvent lors des évènements annoncés publiquement. Avant de venir, vous pouvez consulter le brief légal en contexte burien (également disponible en anglais, allemand et italien).

N’hésitez pas à partager cet évènement avec d’autres personnes qui pourraient être intéressées. Vous pouvez aussi envoyer des lettres à des prisonnier·ères pour les inviter à contribuer par lettres.

On se voit en mars !

Anarchist Bure Crossanarchistburecross.noblogs.orgaburecross@riseup.netbureburebure.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *