Écrire pendant le confinement

Écrire pendant le confinement

Justifié ou pas et quelles qu’en aient pu être les modalités, le grand confinement de 2020 aura durablement marqué les esprits et chamboulé nos modes de vie.

La pandémie du Covid 19 a conduit la moitié de l’humanité à être confinée pendant des semaines. Ce confinement sanitaire a contraint le plus souvent la population à rester chez elle et à ne sortir qu’exceptionnellement.

En France, comme ailleurs, se sont côtoyés le meilleur et le pire. Cette période difficile a été un grand moment de prise de conscience massive des carences institutionnelles. Bientôt viendra le temps de la colère et de la mobilisation pour bâtir une nouvelle société.

Il aura été l’occasion de réfléchir et permis à certains et certaines de rédiger les textes les plus divers. Jean-François Chalot en a profité pour rappeler que les associations d’aide aux plus démunis n’ont pas cessé leur action, rendue d’autant plus nécessaire que le confinement met d’abord en péril les plus défavorisés de nos concitoyens et concitoyennes.

Ce livre collectif rend compte de la manière dont les contributeurs et contributrices ont vécu ce moment difficile, faisant part de leurs réflexions et de leur vision de l’avenir. La parole est donnée à des acteurs de terrain et même à des mères de famille condamnées à faire la classe à leurs enfants. J.F. Chalot a aussi sollicité des poètes, des dessinateurs militants et surtout un bloggeur qui ne manque pas d’humour pour commenter la pandémie. Ils ont ainsi été une quinzaine de personnes à collaborer à ce petit livre de circonstance qu’on lira d’autant plus facilement que la plupart des contributions sont courtes, hormis deux entretiens avec des responsables d’organismes d’entraide.

Jean Mourot

La pandémie du Covid 19 a conduit la moitié de l’humanité à être confinée pendant des semaines. Ce confinement sanitaire a contraint le plus souvent la population à rester chez elle et à ne sortir qu’exceptionnellement.

En France, comme ailleurs, se sont côtoyés le meilleur et le pire. Cette période difficile a été un grand moment de prise de conscience massive des carences institutionnelles. Bientôt viendra le temps de la colère et de la mobilisation pour bâtir une nouvelle société.

Il aura été l’occasion de réfléchir et permis à certains et certaines de rédiger les textes les plus divers. Jean-François Chalot en a profité pour rappeler que les associations d’aide aux plus démunis n’ont pas cessé leur action, rendue d’autant plus nécessaire que le confinement met d’abord en péril les plus défavorisés de nos concitoyens et concitoyennes.

Ce livre collectif rend compte de la manière dont les contributeurs et contributrices ont vécu ce moment difficile, faisant part de leurs réflexions et de leur vision de l’avenir. La parole est donnée à des acteurs de terrain et même à des mères de famille condamnées à faire la classe à leurs enfants. J.F. Chalot a aussi sollicité des poètes, des dessinateurs militants et surtout un bloggeur qui ne manque pas d’humour pour commenter la pandémie. Ils ont ainsi été une quinzaine de personnes à collaborer à ce petit livre de circonstance qu’on lira d’autant plus facilement que la plupart des contributions sont courtes, hormis deux entretiens avec des responsables d’organismes d’entraide.

Jean Mourot

Confinés !, Jean-François Chalot et alii, Le Scorpion brun, 2020, 10 €.

En vente sur thebookedition.com ou chez J.F. Chalot 822 Rue de la Noue, 77000 Vaux-le-Pénil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *