Pour le retrait des troupes de l’opération Barkhane, Pour le retrait de toutes les troupes françaises du Sahel

Pour le retrait des troupes de l’opération Barkhane, Pour le retrait de toutes les troupes françaises du Sahel

Premiers signataires :

Sept ans après le début de l’intervention militaire française au Sahel, menée au nom de la lutte contre le terrorisme, le constat est sans appel.

Alors que les forces étrangères et les bases militaires (françaises, américaines…) sont nombreuses au Niger, au Mali, au Burkina Faso et dotées des moyens les plus modernes, les bandes armées se multiplient, les trafics prospèrent, les massacres sont de plus en plus nombreux.

Des centaines de milliers d’habitants sont chassés de chez eux, parqués dans des conditions aussi inhumaines que précaires dans des camps, ouvrant la voie à de nouveaux désastres humanitaires. Les écoles et tous les services publics disparaissent de zones entières et la misère ne cesse de s’étendre.

Les faits sont là : le Mali, le Niger, le Burkina Faso, s’enfoncent dans le chaos.

Les responsabilités sont connues. C’est le bombardement de la Libye décidé par Nicolas Sarkozy avec le soutien de l’Otan en 2011 qui a mis les pays du Sahel en danger, aggravé encore par la décision de François Hollande d’envoyer des troupes au Mali.

La population de ces pays est, à juste raison, de plus en plus hostile à la présence des armées françaises et étrangères, constatant que les attaques et massacres attribués aux bandes armées djihadistes se multiplient en toute impunité.

Elles dénoncent aussi la volonté de la France de s’approprier les richesses naturelles dont regorge la région et affirment leur volonté de décider de leur avenir en toute souveraineté.

L’intervention des troupes françaises, appuyées par l’armée américaine et d’autres pays, n’amènera que davantage de souffrances et de morts. Les décisions annoncées lors du sommet de Pau, entre Emmanuel Macron et ses homologues des pays du G5, visant à renforcer la présence des troupes étrangères (avec 600 soldats supplémentaires envoyés par la France pour l’opération Barkhane dès fin février) ne sont qu’une simple fuite en avant. L’exemple de l’Afghanistan, où les troupes américaines et leurs alliés sont enlisés depuis près de vingt ans, est sous nos yeux.

Les maux dont souffrent ces pays, c’est d’abord la situation de domination économique, sociale et politique dans laquelle ils ont maintenu ces pays depuis les indépendances.

Les soussignés décident de constituer un comité pour le retrait des troupes de l’opération Barkhane et de tous les soldats français du Sahel.

Ils appellent toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la souveraineté des peuples, à la démocratie et à la paix à appuyer leur démarche.

Arnaud André, médecin généraliste retraité, Gilet jaune
Aurigny Nicole, vice-présidente de la Libre Pensée
Baissat Bernard, réalisateur
Bartholin Jean, ex-responsable enseignement agricole, conseiller départemental de la Loire
Bauvert Gérard, journaliste honoraire, secrétaire du Cicr
Beaufort Philippe, syndicaliste
Bellucci Sessa Sylvia, médecin honoraire des hôpitaux, maître de conférences des universités
Benet Blandine, pharmacien biologiste
Besancenot Olivier
Besson Philippe, membre de la délégation de l’Association internationale de la Libre Pensée à l’Onu (Ecosoc)
Bonhomme Jean, retraité de l’Éducation nationale
Boulanger Édith, co-porte-parole du Mouvement de la paix, universitaire retraitée
Bourget Jacques-Marie, journaliste Canut Dominique, militant POI et co-coordinateur de l’EIT
Castaing Frédéric, écrivain
Docteur Chabernaud Jean-Louis, pédiatre hospitalier, hôpital Antoine-Béclère, AP-HP, université de Paris-Saclay
Collard Alain, membre de la délégation de l’Association internationale de la Libre Pensée au BIT
Combasteil Jean, ancien député-maire de Tulle (Corrèze)
Dauphiné Quentin, syndicaliste enseignant, libre penseur
Davi Hendrik, militant LFI
Davranche Guillaume, militant de l’Union communiste libertaire (UCL)
Delrue Luc, syndicaliste
Doidy Bernard, militant LFI
Duquénoy Adrien, militant POI
Duval Virginie, syndicaliste
Éliard Michel, sociologue, libre penseur
Eyschen Christian, porte-parole de l’Association internationale de la Libre Pensée
Filoche Gérard, porte-parole de la Gauche démocratique et sociale (GDS)
Gagnaire Christine, syndicaliste
Gallas Yves-Jean, président du conseil d’Île-de-France du Mouvement de la paix, ingénieur retraité
Goldberg William, odontologiste médico-légal, militant associatif
Goussot Dominique, juriste, libre penseur
Grasa François, syndicaliste
Docteur Krim Yassine, médecin en gériatrie
Lariguet Georges, militant LFI
Leniaud Jean-Paul,syndicaliste, libre penseur
Mahieux Christian, Réseau syndical international de solidarité et de luttes
Marc Philippe, étudiant, syndicaliste
Mence-Caster Corinne, professeure des universités
Montet Maurice, secrétaire de l’Union pacifiste de France
Mounir Alaoui Salim, syndicaliste, libre penseur
Obligis Fatma, syndicaliste
Olivier-Utard Françoise, universitaire, historienne
Paraire François, médecin honoraire des hôpitaux
Paris Jacques, syndicaliste
Passos Monica, chanteuse, comédienne et auteur-compositeur
Pierre Jean-Sébastien, professeur honoraire des universités
Docteur Rami Michel, gynécologue-obstétricien retraité
Raynaud Jean-Marc, Éditions libertaires
Roques Alain, chercheur, syndicaliste
Roy Pierre, président de la Fédération nationale laïque des monuments pacifistes
Schiappa Jean-Marc, historien, libre penseur
Schneckenburger Benoît, secrétaire national du Parti de gauche
Serre Alain, syndicaliste
Sidoroff Michel, auteur et réalisateur
Talbot Baptiste, syndicaliste
Tarrius Alain, professeur émérite des universités
Thonnat Roland, syndicaliste
Thouzeau Éric, conseiller régional Gauche démocratique et sociale (GDS)
Tranchant Lionel, médecin hospitalier
Trouillet Yvane, syndicaliste
Venet Cyrille, médecin hospitalier
Vial Maurice, syndicaliste
Whitechurch Hubert, professeur des universités
Zarka Pierre, militant de l’Association des communistes unitaires (ACU)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *