En défense de la révolution syrienne

Après trois ans de combats contre Assad
mardi 8 avril 2014

Émancipation tendance intersyndicale , a tenu à manifester son soutien au peuple syrien dans son combat pour en finir avec le régime de Bachar el-Assad lors du rassemblement du 15 mars 2014 au Trocadéro (Paris). Nous publions ci-dessous la déclaration qu’un camarade avait prévu de faire au nom de la tendance. (Finalement aucune organisation n’a pu s’exprimer ce jour là).

Peuple syrien voici trois ans que tu te bats avec une rare et égale opiniâtreté contre la tyrannie.

Voici trois ans que tu payes, jour après jour, le lourd tribut humain pour ta liberté !

Voici trois ans que, sans fléchir, tu batailles contre les hommes d’Assad lesquels, sans honneur, se coalisent aux forces étrangères venues d’Iran du Liban ou encore, comble de l’ignominie, d’Irak d’où les brigands de Daech s’introduisent sur ton sol avec la protection d’Assad…

Peuple révolutionnaire, ton refus de toute allégeance fait peur. Il fait peur à ceux supposés t’armer, soutenir ton combat pour la liberté. En effet, voici trois ans qu’Obama et les gouvernements européens tergiversent pour te refuser toute forme de soutien sinon tu aurais depuis longtemps balayé Assad et sa clique emportés par le souffle insurrectionnel du peuple enhardi jusqu’à l’héroïsme.

Les capitalistes n’ont jamais aimé les pauvres moins encore les révolutionnaires. Les vocables dont se parent les pays riches, les “grandes démocraties”, la “patrie des droits de l’Homme” font désormais parti du décorum idéologique sur la scène des marchés, des taux de croissance et des cours en bourse.

Voici trois ans que ta pugnacité face à l’ignoble, arrache le masque de l’imposture de ceux qui prétendent faire rempart à l’impérialisme et servir les intérêts des peuples. Tels Castro ou Chavez, lesquels sans consulter leurs peuples et sans vergogne osent associer leurs soutiens à Assad habillés pour l’occasion de la défroque laïque, anti-impérialiste et anti-sioniste, aux côtés des féodaux iraniens et des puissances impériales chinoise et surtout russe, la plus déterminée d’entre elles à œuvrer à son destin impérial.

Ainsi Poutine qui dût sa fulgurante ascension politique grâce à sa guerre coloniale génocidaire en Tchétchénie dont les braises alimentent encore le conflit caucasien, se montre l’allié sans faille de son alter ego Assad.

L’État russe qui depuis Sébastopol en Crimée, aujourd’hui annexée, dépêche dans ton port de Tartous sa flotte chargée d’armes puissantes et sophistiquées et arme en flux continu le prédateur Bachar passé maître en basses œuvres. Les génocidaires, à la face du monde, s’offrent les moyens de leur toute puissance.

L’Histoire retiendra encore que ton peuple, aujourd’hui inscrit dans l’épicentre du séisme des révolutions arabes, dont la dynamique porte la force de l’espoir pour notre humanité, se sera battu seul, tragiquement seul…

Ainsi, faute de courage révolutionnaire ou tout simplement de conviction et d’éthique de classe, nos organisations syndicales et politiques dites de gauche, voire d’extrême gauche auxquelles pourtant nous appartenons, se contorsionnent sans gloire et dignité pour ne point s’être portées à tes côtés et ce, dès le premier jour du soulèvement.

Militants, certes minoritaires de notre fédération syndicale nous exhortons les camarades encore fidèles à l’esprit internationaliste à nous rejoindre afin d’organiser le soutien matériel et politique à ta révolution mais aussi l’accueil des réfugiés victimes de bombardements récurrents et massifs d’une rare brutalité.

Syndicalistes d’ Émancipation tendance intersyndicale nous tenons à saluer aujourd’hui au terme de cette troisième année de lutte et de souffrance indicible, la générosité, le courage, l’élan révolutionnaire inépuisable du peuple syrien !

Portons-nous en défense de la révolution syrienne,

Que son peuple en finisse avec une tyrannie de plus de quatre décennies,

Pour une Syrie enfin libre et démocratique.

Claude Marill


_


Brèves

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)