Palestine : halte au massacre à Gaza ! Nétanyahou assassin, Hollande complice !

lundi 21 juillet 2014

Nous publions ci-dessous le texte adopté à la Semaine d’Émancipation qui s’est tenue à Cléon d’Andran (Drôme) du 12 au 20 juillet 2014.

Avant même l’offensive terrestre du 17 juillet 2014, l’armée israélienne a tué en neuf jours environ 250 personnes dont une majorité de femmes, d’enfants ou de personnes âgées. Elle a attaqué des hôpitaux, des écoles, des puits, des centrales électriques. Elle a fauché des enfants sur la plage.

Depuis 2007, Gaza vit un blocus qui provoque un véritable chaos. 1 800 000 personnes vivent en cage. On manque de tout à Gaza : de nourriture, d’eau potable, d’électricité, de carburant, de ciment, de médicaments, de matériel scolaire. Depuis sept ans, l’occupant tue impunément qui il veut et quand il veut par des exécutions extrajudiciaires : 650 personnes fauchées par des tirs de drone, 150 paysanNEs abattuEs parce que leurs champs jouxtent la frontière, 11 pêcheurs tués en mer.

Pourquoi cette barbarie ? La Palestine est fragmentée en plusieurs entités, toutes soumises à différentes formes d’oppression et de domination. Israël est un État colonial et un État d’apartheid avec un gouvernement d’extrême-droite représentant les intérêts des colons. Le gouvernement d’Israël ne veut pas de “partenaire pour la paix”, il veut que les PalestinienNEs capitulent. Depuis la constitution (après des années de division) d’un gouvernement d’Union Nationale palestinien, Nétanyahou veut empêcher par tous les moyens la reconnaissance de ce gouvernement. La désignation du Hamas comme ennemi à abattre est purement propagandiste.

La complicité occidentale est totale et tout à fait inacceptable. Non seulement depuis des années l’apartheid israélien n’est pas sanctionné mais, depuis le début de l’offensive israélienne, les dirigeantEs occidentaux/ales encouragent le gouvernement Nétanyahou à aller plus loin.

La compassion de Hollande pour les “pauvres” IsraélienNEs effrayéEs par les tirs de roquettes tranche avec son silence devant les crimes contre l’Humanité commis à Gaza.

Le silence des dirigeantEs européenNEs et d’Obama équivaut à un permis de tuer.

La division des gouvernements arabes incapables d’exprimer leur solidarité avec la Palestine et la complicité des militaires égyptiens avec le blocus de Gaza laissent les mains libres à l’occupant.

En France, Hollande-Valls-Cazeneuve permettent à la LDJ (Ligue de Défense Juive, groupuscule d’extrême droite) de multiplier ses violences et ses provocations et interdisent des manifestations de soutien aux droits du peuple palestinien.

Émancipation appelle à manifester partout pour l’arrêt du massacre à Gaza, la fin du blocus et la libération des prisonniers palestiniens.

Émancipation appelle à renforcer contre l’État d’Israël un boycott économique, politique, commercial, syndical, culturel, universitaire, sportif… sur la base de l’appel mondial au BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

Émancipation dénonce la complicité et la collusion du gouvernement français avec l’occupant et exige le droit de manifester partout notre solidarité avec le peuple palestinien.

Émancipation interviendra dans le mouvement de solidarité et dans les organisations syndicales pour qu’ils s’engagent résolument dans le soutien au peuple palestinien à l’image de ce qui s’est fait contre l’apartheid en Afrique du Sud.

L’Assemblée Générale statutaire d’Émancipation,

le 19 juillet 2014


Brèves

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)