Un mois dans le monde

mercredi 24 juin 2015

Église

En Irlande, elle a toujours toléré la pédophilie et criminalisé l’homosexualité. Le résultat éclatant du référendum sur le mariage homosexuel marque la fin de sa domination. Reste un grand pas à franchir dans le pays : légaliser l’avortement.

À bas la peine de mort !

En Indonésie, huit personnes ont été fusillées pour “trafic de drogue” après avoir passé des années dans le couloir de la mort. Le but du pouvoir ? Expliquer que ce sont les “étrangers” qui viennent pervertir le pays. En Égypte, Morsi et une centaine de Frères Musulmans ont été condamnés à mort. Certaines exécutions ont déjà eu lieu. L’Occident est “préoccupé”. Pas trop quand même, le Maréchal Sissi est en train d’acheter nos Rafales. Et d’après les critères occidentaux, il est “modéré”. Dans un pays ami, tout aussi “modéré”, l’Arabie Saoudite, il y a eu 88 décapitations en cinq mois. À Boston, Djokhar Tsarnaev, auteur de l’attentat contre le marathon a été condamné à mort. Pas loin de là à Baltimore, il aura fallu plusieurs émeutes pour que les policiers qui ont tué Freddie Gray soient simplement poursuivis.

L’armée, ça pue, ça tue, ça pollue…

Ça viole aussi. Dans la brave armée française venue par pur désintéressement ramener paix et démocratie en Centrafrique, des soldats français toujours pas identifiés (mais que fait la justice ?) ont violé des enfants. Ça commet des crimes de guerre aussi. Le rapport de Breaking the silence montre de façon implacable que les soldats israéliens présents à Gaza l’été dernier ont reçu de leur hiérarchie l’ordre de tirer sur des civil-e-s : “« Tout ce que vous voyez dans les quartiers où vous êtes, tout ce qui est à une distance raisonnable, disons entre zéro et 200 mètres, est mort sur place. Aucune autorisation nécessaire ». Nous lui avons demandé : « Je vois quelqu’un qui marche dans la rue, puis-je lui tirer dessus ? » Il a dit oui”.

Glorieuse incertitude

On ne sait pas encore qui gagnera la prochaine coupe du monde de foot, mais pour le mondial de la corruption, la FIFA semble imbattable. La descente de police dans un hôtel luxueux de Zurich est venue rappeler que la corruption est endémique à la FIFA : valises de dollars, cadeaux en nature, achats de votes. L’organisation du football est un concentré de ce que le capitalisme mondialisé fait de pire. Du coup, la campagne visant à obtenir l’exclusion d’Israël de la FIFA est passée sous silence.

Espagne

Les deux grands partis (néo-franquiste et social-démocrate), qui ont plongé une importante partie de la population dans le chômage et la pauvreté sont enfin sanctionnés. Une question va devenir décisive : Podemos qui réalise un score impressionnant en devenant la troisième force politique va-t-il s’allier aux “socialistes” ? Et en posant quelles conditions ? À la différence de la Grèce, c’est à la tête de municipalités qu’une “autre politique” va être expérimentée. Il est significatif que des femmes dirigent les listes qui viennent de gagner dans les deux plus grandes villes du pays. Celle qui va diriger Barcelone, Ada Colau, est issue des luttes contre les expulsions et la précarité. Ce n’est pas tous les jours qu’on vit cela.

Grande-Bretagne

Les électeurs n’ont pas oublié Tony Blair et les travaillistes ne sont pas apparus comme une alternative. Dans ces élections, c’est le parti nationaliste écossais qui a su incarner une forme de renouveau. Il faut être attentif à la victoire des conservateurs qui détiennent la majorité absolue au Parlement. En son temps, Thatcher avait initié une incroyable contre-révolution conservatrice mondiale dont nous payons encore les effets. Cameron a inventé la croissance sans chômage mais avec un maximum de pauvreté. Avec les contrats “zéro heure”, des centaines de milliers de travail-leurs/ses ne sont pas comptabiliséEs comme chômeurs/ses et sont corvéables à merci. La proportion de la population qui vit sous le seuil de pauvreté n’a jamais été aussi importante.

Burundi

Comme dans le Rwanda voisin, le colonisateur belge a installé une division artificielle entre Hutus et Tutsis. Le pays a connu des massacres ethniques et même un véritable génocide. Les accords d’Arusha (1993) ont soulevé un grand espoir. Mais le président Nkurunziza s’est révélé être un dictateur qui s’est emparé avec ses proches de toutes les richesses du pays. Un puissant mouvement populaire dépassant les clivages ethniques essaie d’empêcher qu’il viole la Constitution et reste au pouvoir. Comme au Burkina Faso, l’armée a tenté un coup d’État militaire, mais elle a échoué. Le dictateur réprime très violemment les manifestations, ses hommes de main torturent et assassinent dirigeants de l’opposition ou journalistes. Il s’apprête à dénoncer les accords d’Arusha. Il manifeste une proximité certaine avec les milices “interahamwe” qui ont commis le génocide au Rwanda il y a 20 ans (lire bujanews. wordpress.com).

Arabie Saoudite/Yémen

Plusieurs sources laissent entendre que le nouveau roi saoudien, Salman, celui qui a été félicité par Hollande pour sa “modération”, a financé Al Qaida, y compris les auteurs des attentats du 11 septembre. Son soutien aux Talibans afghans ne s’est jamais démenti. Sans doute un jour, les preuves de son implication dans l’approvisionnement en argent et en armes de Daesh seront établies. C’est ce même roi qui achète les Rafale français et rentre en guerre, non pas contre Israël mais contre les Houthis du Yémen. Il y a une importante minorité chiite en Arabie Saoudite. Ils sont désormais menacés et un premier attentat a eu lieu contre eux.

Israël

La formation du nouveau gouvernement d’extrême droite a donné lieu à une sordide partie de poker menteur. Le Likoud de Nétanyahou avait pris des voix à ses “partenaires”, ceux-ci se sont vengés en faisant du chantage. Avigdor Lieberman a préféré rester dehors pour retrouver son audience. Mais le parti des colons de Bennet obtient des postes clé. La nouvelle ministre de la justice (Ayelet Shaked) appelle à tuer les femmes palestiniennes puisqu’“elles donnent naissance à des serpents”. Le ministre de la défense (Moshé Yaalon) explique que son armée a tiré dans le tas à Gaza et qu’elle recommencera partout. Les orthodoxes du Shass et de la “liste unifiée de la Torah” obtiennent des millions de shekels pour leurs “écoles” et leurs colonies. Pendant ce temps, des milliers de Falashas (juifs éthiopiens) ont manifesté aux cris de “en Europe, on a tué des Juifs parce qu’ils sont juifs, en Israël, on les tue parce qu’ils sont noirs”. Les Falashas subissent de plus en plus le même racisme que les Sans Papiers africains. En Cisjordanie, les 92 ?000 Palestiniens qui travaillent en Israël devront désormais utiliser des bus séparés, on est retourné 60 ans en arrière à l’époque de Rosa Parks. Dans la colonie de Pisgat Zeev, des centaines de nouveaux appartements vont être construits. Plusieurs internationaux français venus en Palestine ainsi que des musiciens ont été expulsés à leur arrivée. Le gouvernement français se tait. Il ne dit rien non plus alors qu’il est interpellé par l’Autorité Palestinienne et plusieurs ONG sur Orange qui possède par une filiale la téléphonie mobile dans les colonies. Enfin et ça n’étonnera personne, Marine Le Pen s’est longuement entretenue, à New York, avec l’ancien Premier ministre Ehud Barak.

Pierre Stambul


Brèves

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)