Motion du congrès 2015 de l’Union Pacifiste

samedi 3 octobre 2015
par  QD, Administrateur

Ci-dessous la motion adoptée au congrès de l’Union Pacifiste de France (26-27 septembre 2015), avec qui nous avons des liens fraternels.

Sans arme, sans haine

L’Union pacifiste, section française de l’Internationale des résistants à la guerre, réunie en Congrès à Lyon, les 26 et 27 septembre 2015 :

-  S’élève contre le déclenchement, ce jour, d’une guerre par la France en Syrie, en ces années du centenaire des massacres de 1914-18. Elle rappelle que les fusillés pour l’exemple ne sont pas encore réhabilités.
-  Attachée au respect, en toutes circonstances, de la libre circulation des personnes et du droit d’asile, l’UPF demande l’accueil des migrants qui veulent vivre en France. Nos gouvernements n’ont pas hésité à rafler les hommes pour en faire de la chair à canon et oublient de réparer les dégâts dans les ex-colonies.
-  De plus, la prétendue défense armée, censée protéger le citoyen ou assurer la sécurité, n’est qu’un leurre, non seulement dangereux mais inutile : la folie d’en face s’en trouve d’autant plus prête à relever le défi. L’armée la plus puissante du monde peut être mise à mal, et ridiculisée, par n’importe quel groupuscule pareillement équipé et formaté.
-  Tant que les bonnes questions, à savoir l’opportunité, l’efficacité, LA RAISON de la militarisation, ne seront pas posées, les bonnes réponses ne pourront être évoquées. Tant que les gouvernements mettront leur fierté dans les milliards que rapporte la vente d’armes, plutôt que dans le rapprochement des humains, tant que l’héroïsme sera rattaché à des faits d’armes, tant que l’armée sera taboue, intouchable, l’humanité ne pourra avancer.
-  La guerre ne peut jamais, ne sera jamais, la solution pour régler des problèmes de société, la guerre ne mènera jamais au monde fraternel que tous prétendent vouloir.
-  L’UPF rappelle que les armées, source de pollution dans le monde, brûlent les énergies non renouvelables : la COP 21 en tiendra-t-elle enfin compte ?
-  Enfin nous affirmons notre solidarité envers les pacifistes japonais opposés à la remilitarisation de leur pays.

L’UPF se souvient du 7 janvier où furent assassinés en particulier ses amis dessinateurs pacifistes, dont le seul tort était leurs idées laïques et non militaristes, leur manière de penser, d’agir, d’être, leur vie consacrée à lutter, par l’humour. Ils ont été tués par la bêtise, la barbarie et la haine, trois conséquences de la course effrénée à l’armement engagée par les profiteurs de guerre et par la surenchère « sécuritaire » fabriquée notamment par l’Otan. Le désarmement unilatéral de la France reste plus que jamais nécessaire et urgent.