Appel du CNRBE contre la loi “travail”

lundi 16 mai 2016

Le Collectif National de Résistance à Base Élèves (CNRBE) s’est créé en 2008 pour lutter contre le fichage des enfants dans le fichier central Base Élèves. Ce fichage des compétences et des formations s’est depuis largement développé tout au long de la scolarité et aujourd’hui, avec le Compte personnel d’activité auquel la loi El Khomri entend donner corps, il doit s’appliquer à toute la population.
Nous publions ci-dessous l’appel du CNRBE du 20 avril 2016.

Non au retour du livret ouvrier, non au fichage des compétences dès l’enfance et tout au long de la vie, non au projet de loi El Khomri !

Sous l’impulsion de l’ERT (table ronde européenne des industriels), la Commission Européenne et l’OCDE ont établi 8 compétences clés, censées assurer la capacité d’adaptation, la flexibilité et la mobilité des futurs travailleurs. La France en a déduit le “Socle commun de connaissances et de compétences” instauré depuis 2005 à l’école et au collège, rebaptisé “Socle commun de connaissances, de compétences et de culture” en 2013 (entrera en vigueur en 2016).

Reconnues liberticides et retirées du fichier Base élèves en 2008, les compétences des enfants (connaissances, aptitudes, savoir-faire, attitudes...) sont fichées aujourd’hui en toute discrétion tout au long de la scolarité obligatoire, de 6 à 16 ans, a minima en fin de 3ème, dans le “Livret personnel de compétences” (LPC) créé en 2010. En 2014, le “Compte personnel de formation” (CPF) a étendu ce fichage tout au long de la vie professionnelle. Créé au titre III du projet de loi El Khomri, le “Compte personnel d’activité” (CPA) complètera bientôt ce fichage en l’étendant à tous les compartiments de la vie : engagements associatifs, citoyens, bénévolat, périodes d’activité et d’inactivités avec les motifs, handicaps, données de santé, emplois successifs, formations, bilans de compétences, bulletins de salaire, validation des acquis de l’expérience, situation administrative...

Le Collectif National de Résistance à Base élèves (CNRBE) dévoile dans le document ci-dessous ce que cache le CPA, véritable renaissance sous format informatique du “livret ouvrier” utilisé conjointement par la police, les maires et les patrons de 1803 à 1890. La similitude entre ces deux dispositifs est frappante. Comme le CPA, ce livret était présenté aux ouvriers comme un document administratif facilitant l’embauche. Il permettait d’identifier chaque ouvrier, de connaître sa situation et de retracer son parcours, embauche après embauche. Obligatoire, visé par les mairies et pouvant être contrôlé par la police, il était conservé et renseigné par les patrons successifs des ouvriers à chaque nouvelle embauche. Le livret ouvrier rappelait également l’interdiction des coalitions d’ouvriers. Puissant instrument de contrôle social tout au long du XIXe siècle, les ouvriers mirent près de 100 ans à s’en libérer.

Aujourd’hui ce livret renaît, exhumé des poubelles de l’histoire en toute discrétion, mais en pire : le compte personnel d’activité concerne tout le monde, il est dématérialisé et appartient à l’État.

Le CNRBE publie sur son site tout un Dossier d’information “Que cache le « Compte personnel d’activité » (CPA) ?” https://retraitbaseeleves.wordpress.com/

Ce dossier met clairement en évidence les relations entre la “refondation” de l’école (loi Fillon de 2005, loi Peillon de 2013) et les contre-réformes touchant les salariés du privé et aussi les fonctionnaires, notamment avec la loi El Khomri. Il peut être reproduit sous forme de livret papier et diffusé dans les écoles, les collèges, les lycées afin d’informer, d’organiser la mobilisation…

Pour y accéder : https://retraitbaseeleves.files.wordpress.com/2016/04/livret-a5-dossier_loi_travail_cnrbe_v2.pdf


Brèves

8 décembre - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)