Un mois dans le monde

samedi 4 février 2017

Castro

Il n’est pas question ici de se livrer à des éloges dithyrambiques. Juste de remarquer l’indécence de certaines réactions à sa mort. Le gouvernement français regrette qu’il ait été un “dictateur”. C’est connu, la France n’aime pas les dictateurs. Certains ont été longtemps des amis (ou plutôt de bons clients) : Khadafi, Saddam Hussein, avant d’être reniés. Mais enfin quid de tous les dictateurs maintenus au pouvoir grâce à l’armée française (Sassou Nguesso, Bongo et avant eux Compaoré) ? Quid de la dynastie saoudienne décorée à coup de légion d’honneur ?

Aux États-Unis, Obama a boudé les obsèques à cause des prisonniers politiques. Il est moins regardant à propos de Léonard Peltier ou Mumia Abu Jamal qui entre dans sa 36ème année de détention. Ou des millions de Noirs américains qui sont en prison ou sous bracelet électronique.

Autriche

Après l’élection de Trump, la victoire des néo-nazis autrichiens paraissait inéluctable. Alors, ne boudons pas notre plaisir, une réaction a eu lieu. C’est plus le rejet d’un parti, qui a historiquement recyclé tous les acteurs du régime hitlérien dès 1945, qu’un vote d’adhésion à Van der Bellen qui a eu lieu. L’extrême droite est à 47 %. Sans changement d’une stratégie où “socialistes” et“démocrates-chrétiens” sont alliés pour appliquer la même politique, elle finira par gagner.

Italie

Matteo Renzi était un mélange de Blair et de Macron. Sa défaite et son départ, alors que son parti “démocrate”, lointain héritier du grand parti communiste italien, reste le premier parti du pays, ouvre une crise à gauche. L’impensable devient possible : l’arrivée au pouvoir du clown (ce n’est pas une insulte, c’est son métier) Beppe Grillo.

Corée du Sud

La Présidente de la République Park Geun-hye est la fille de l’ancien dictateur proaméricain Park Chug-hee, assassiné en 1979. L’affaire de corruption qui la touche pourrait sembler bien banale dans beaucoup de pays. Sa confidente a monnayé son influence auprès des grands groupes capitalistes du pays pour des sommes assez extravagantes. Du coup des centaines de milliers de manifestantEs sont descenduEs dans la rue et ses pouvoirs ont été suspendus par l’Assemblée nationale. Son maintien au pouvoir reste très incertain.

Élections africaines

Le Ghana est décidément une exception en Afrique : le président sortant John Dramani Mahama a perdu les élections et a reconnu sa défaite.

En Gambie, le dictateur sortant Yahya Jammeh (au pouvoir depuis plus de 22 ans) a d’abord reconnu sa défaite avant de se raviser et d’accuser l’opposition d’avoir triché. Jammeh est connu pour ses harangues homophobes et pour les exécutions capitales d’opposants.

Au Congo, Kabila (au pouvoir depuis l’assassinat de son père en 2001) refuse d’organiser des élections présidentielles. Responsable des massacres commis cet été dans la province du Béni, Kabila a procédé à une grande vague d’arrestations et a lancé des escadrons de la mort dans Kinshasa.

Turquie-Russie

Entre dictateurs, faut s’entraider. L’un est discrédité par les crimes contre l’humanité commis à Alep et l’autre par la dictature anti-kurde qu’il installe un peu plus chaque jour. Les deux compères ont fini par s’entendre et Poutine a accepté de fermer les yeux face à l’assassinat de son ambassadeur à Ankara.

Israël

Le gouvernement d’extrême droite et ses supports sont de plus en plus décomplexés : la France décide enfin d’appliquer une directive européenne exigeant l’étiquetage des produits venant des colonies ? “C’est un acte antisémite”dit le porte-parole du gouvernement israélien ! Le Conseil de Sécurité vote la résolution 2334 rappelant que la colonisation est illégale ? Pour Nétanyahou, “c’est de la discrimination” et demander le départ des colons c’est prôner un “nettoyage ethnique” ! La France appelle à la tenue d’une nouvelle “conférence de paix” à Paris ? “C’est pire que l’affaire Dreyfus” hurle l’ineffable Lieberman qui rappelle aux Juifs/Juives françaisES que “la France n’est pas leur pays” et qu’ils doivent partir en Israël. En fait Nétanyahou est rassuré par la nomination d’un ambassadeur américain partisan acharné de la colonisation. Il peut ignorer les regrets tardifs d’Obama ou de Kerry.

Pendant ce temps, la répression continue. Israël expulse la secrétaire adjointe du Conseil Œcuménique des églises. Dans la petite ville de Beit Fajjar entre Bethléem et Hébron, sept collégiens âgés de 12 à 14 ans ont été arrêtés. Dans le désert du Néguev en Israël, le village bédouin d’Al Araqib a été détruit pour la 107e fois le 22 décembre. Et le député Basel Ghattas, membre du parti Balad (parti israélien d’extrême gauche) a été mis en en résidence surveillée.

Hors d’Israël, les sionistes ont obtenu un succès : sur leur demande, une banque allemande a fermé le compte bancaire d’une association juive allemande anticolonialiste (Voix Juive pour une Paix Juste au Proche-Orient). Par contre la multinationale israélienne Teva (médicaments génériques) a été condamnée à une lourde amende par la justice américaine (plus de 500 millions de dollars) pour corruption.

ETA

Les dirigeants français et espagnols sont vraiment mal informés sur le fait que l’ETA a cessé la lutte armée en 2011. Après avoir emprisonné un des anciens dirigeants de cette organisation, ils ont arrêté plusieurs personnalités du Pays Basque français en train de détruire une partie de l’arsenal de l’ETA conformément à un processus de désarmement connu de tou-te-s. Pour l’instant, ils n’ont provoqué qu’une manifestation monstre à Bayonne. Que cherchent nos pandores ?

Thiaroye

Le nom ne vous dit rien ? C’est un faubourg de Dakar, où se trouvait autrefois un camp militaire français. En décembre 1944, alors que la lutte contre l’Allemagne nazie est loin d’être finie, des tirailleurs sénégalais qui ont été prisonniers des Allemands, réclament leur solde. Plusieurs d’entre eux ont fait la résistance. Que fait l’armée française ? Elle tire. Officiellement, il y a eu 35 morts. Une longue enquête menée en 2015 explique qu’il faut décupler ce chiffre. En tout cas, il y a eu plus de 300 “disparus” et de nombreux survivants ont été lourdement condamnés pour “rébellion”. Le colonialisme a encore beaucoup de secrets à nous révéler.

Pierre Stambul


Brèves

8 décembre - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)