Cent ans d’anarchosyndicalisme en Espagne 1910-2010

à l’EDMP
mercredi 8 mars 2017

Dans les locaux de l’EDMP, 8 impasse Crozatier - Paris 12e - sera présentée, à partir du 17 mars, une exposition retraçant l’histoire du syndicalisme libertaire en Espagne.

L’exposition en soi permet d’avoir un bon aperçu d’aspects mal connus du mouvement libertaire espagnol entre 1910 et 2010.

Le syndicalisme libertaire espagnol était, à cause de la nécessité vitale de ne pas avoir de bâillon, de regarder sans avoir la vision obstruée, de demander que le travail soit décemment rémunéré sans se faire réprimer ou emprisonner ou pire encore, ce syndicalisme était donc forcé (comme le syndicalisme socialiste) de casser des cadenas, de briser des privilèges de classes sociales richissimes.

L’exposition suggère très fortement cette interprétation. Mais, par exemple, la différence entre “libertaire” et “anarchosyndicalisme” ou les liens et les différences (pas toujours profondes ou définitives) avec le syndicalisme socialiste ne sont pas abordés. Et encore moins la question du PC en Espagne entre 1920 et 1975.

La juxtaposition de sujets, apparemment sans rapport, “espéranto”, “naturisme”, “pédagogie libertaire”, prend sens lorsqu’on les relie à l’obscurantisme catholique ibérique.

L’exposition est un apport, un éclairage, pour ceux et celles qui connaissent en partie le syndicalisme espagnol et qui en tireront une vision plus ordonnée. Pour ceux et celles qui savent peu de choses c’est un enrichissement, puisqu’ils et elles feront indirectement la comparaison avec l’histoire du syndicalisme français.

Frank Mintz