Un mois dans le monde

samedi 22 avril 2017

Israël : l’extrême droite décomplexée

Le père du Premier ministre actuel, Bension Nétanyahou, a été à la fin des années 1930, le secrétaire de Jabotinsky, le fondateur de l’aile “révisionniste” du sionisme. Les idées fascisantes de ce fondateur sont à l’œuvre aujourd’hui.

Vous vous souvenez de l’usage massif du gaz orange pendant la guerre du Viêt-Nam ? 50 ans plus tard, on continue d’en mourir de cancer ou de mettre au monde des bébés mal formés. L’armée israélienne a annoncé qu’elle allait répandre des pesticides sur les 40 km de la “zone tampon”, la région agricole qui permet de nourrir la Bande de Gaza, pour éradiquer les cultures. Magnanime, elle conseille aux paysans de mettre des bâches sur les cultures situées plus loin.

Le Parlement israélien a voté une loi interdisant l’entrée en Israël (et donc en Palestine) de toute personne appartenant à un mouvement favorable au boycott d’Israël. Première victime de cette loi : Jeff Halper, militant juif américain, fondateur en 1997 d’un comité israélien contre la démolition des maisons palestiniennes, a été refoulé à l’aéroport. Au même moment, le gouvernement israélien s’en prend à Omar Barghouti, animateur palestinien du BDS, accusé “d’évasion fiscale”.

L’ONU est à présent dirigée par un “socialiste”, le Portugais Antonio Guterres. Celui-ci a fait retirer un rapport officiel accusant Israël d’imposer un régime d’apartheid aux Palestiniens. En protestation, l’auteure de ce rapport, la Jordanienne Rima Khalaf, a démissionné.

Pendant ce temps, le nombre des morts augmente dans l’indifférence générale. On tue les jeunes des camps de réfugiés : à Hébron, un cortège funèbre massif a accompagné les corps de Murad (16 ans) et Saad (24 ans). On tue aussi les militants : Basil al-Araj (31 ans, écrivain) venait du village de Walaja (que j’ai visité en 2008), coupé en deux par le mur. Il avait été emprisonné par l’Autorité palestinienne (!!). Il a été tué dans sa maison, en zone A (théoriquement sous souveraineté palestinienne) lors d’une attaque à la roquette menée par l’armée israélienne.

Ceux qui ne sont pas tués sont emprisonnés. Issa Amro qui a fondé dans la vieille ville d’Hébron, occupée par les colons, l’association “la jeunesse contre les colonies” est en procès, il risque 10 ans de prison.

Comment un tel régime d’apartheid échappe-t-il aux sanctions. ? On a un élément de réponse avec la révélation d’un événement ancien : c’est le gouvernement israélien qui a fondé et financé la branche israélienne d’Amnesty International dans les années 1960-70. Depuis, fort heureusement, Amnesty relate avec exactitude la destruction de la Palestine qui est à l’œuvre.

Pays-Bas

Les rodomontades d’Erdogan contre les “nazis” allemands ou néerlandais traduisent surtout la dérive dictatoriale de l’AKP en Turquie. Mais l’interdiction d’entrée de ministres turcs aux Pays-Bas avait surtout pour but de répondre à la surenchère raciste de Geert Wilders, dirigeant d’une extrême droite qui assimile l’Islam à une idéologie fasciste.

Au bout du compte, aux élections législatives néerlandaises (sans savoir si les élections françaises donneront le même genre de résultat), l’extrême droite a progressé mais moins que prévu. La droite a régressé, mais reste en tête. L’événement de ces élections, c’est l’effondrement du parti social-démocrate qui a perdu les 2/3 de son électorat, surtout au profit des Verts, des “socialistes de gauche” et d’un parti défendant les droits des immigrés.

Cologne

Vous vous souvenez de cette nouvelle stupéfiante annoncée partout dans la presse : des agressions et des viols en masse commis par des étrangers et des réfugiés à Cologne pendant les fêtes de nouvel an 2015-16 ? Le tribunal de Hambourg vient de confirmer les doutes qu’on avait eus à l’époque sur la fiabilité des accusations lancées par la police. Les trois derniers acteurs présumés ont été acquittés et le jugement laisse clairement entendre que la police a trafiqué les preuves. Décidément, à qui se fier ?

Apostolique et romaine

Église de France : 339 cas de pédophilie dont 288 contre des mineurs au moment des faits. Les 32 auteurs de ces crimes sont des prêtres français, couverts par 25 évêques dont 5 toujours en poste.

Dans le genre compassion, l’Église de France semble dépassée par celle d’Irlande. Les restes de dizaines de nourrissons ont été découverts dans le système d’évacuations des eaux usées d’un foyer géré par l’Église catholique entre 1925 et 1961. Les femmes enceintes non mariées y étaient envoyées pour accoucher et elles étaient forcées d’abandonner leurs bébés. Les recherches se poursuivent pour retrouver les restes de 800 nouveaux-nés.

Trump

Grâce à lui, l’auteur de cette rubrique a sa brève mensuelle assurée pendant les quatre années qui viennent. Dans la période actuelle, Trump est une espèce de Gaston Lagaffe en beaucoup moins drôle. En quelques jours, il s’est fait démentir par le FBI sur l’espionnage dont il aurait été victime, lequel FBI continue son enquête sur l’aide apportée à Trump par Poutine. Et puis, après avoir été une nouvelle fois retoqué sur sa loi anti-musulmane, il a dû, faute de majorité au congrès, retirer sa loi contre “l’Obamacare”. Avec un peu de chance, on peut espérer qu’il sera en incapacité de gouverner d’ici quelque temps.

Moubarak

C’est l’épilogue provisoire des révolutions arabes de 2011. Moubarak a été libéré. Il n’est coupable de rien et surtout pas des 900 manifestants décimés par sa police juste avant son renversement. Les milliards de dollars volés par sa famille ont disparu. Il faut dire que le nouveau maître de l’Égypte a fait encore pire dans le genre répressif. Les manifestants massacrés en 2013 ayant été qualifiés de Frères musulmans, le massacre est considéré comme légal. D’ailleurs notre gouvernement soutient le Maréchal Sissi et lui vend des armes.

Guyane

Les confettis de l’empire colonial français se soulèvent les uns après les autres. Après le formidable mouvement en Guadeloupe, après la Martinique, la Réunion, Mayotte, c’est la Guyane où la grève générale est très suivie à l’heure où ces lignes sont écrites. Les chiffres sont accablants : 25 % de chômeurs sans compter tous les précaires et ceux qui ne se déclarent pas. La moitié de la population est sous le seuil de pauvreté. Les prix sont supérieurs en moyenne de 15 % à ceux de la métropole. Il y a de l’argent pour le centre de tirs de Kourou, mais il n’y en a pas pour les services publics (écoles, hôpitaux) qui sont à l’agonie : 20 ?% de la population est illettrée. La Guyane ne produit quasiment rien, faute d’investissements. Face à cela, Hollande déclare que son gouvernement a rempli toutes les promesses faites aux DOM-TOM et promet le “rétablissement de la sécurité”. Marine le Pen va encore plus loin en promettant “l’arrêt de l’immigration clandestine”.

Pierre Stambul


Brèves

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)