Semaine Émancipation 2017 à Saint-Beauzely (Aveyron)

mardi 16 mai 2017

Proche de Millau (20 minutes) dans un des plus beaux villages de l’Aveyron, Saint-Beauzely dispose de toutes les commodités pour accueillir notre traditionnelle Semaine du samedi 8 et au dimanche 16 juillet 2017.

La mairie met à notre disposition deux vastes salles de classe de l’école communale pour nos réunions et notre librairie, avec wifi, photocopieur et imprimante, L’école Franck Brinsolaro porte le nom du policier chargé de la protection de Charb lâchement assassiné lors de l’attaque islamiste de Charlie Hebdo en janvier 2015.

Le camping municipal de la Muse (un petit affluent du Tarn qui traverse le camping) dispose d’emplacements ombragés pour tentes et caravanes, plusieurs mobile homes et chalets, 280 à 350 euros pour 4 ou 5 personnes, Il est vivement conseillé de réserver dès maintenant auprès de Dolores (06 89 63 92 26).

Il y a une petite piscine et un beau court de tennis à disposition gratuitement, plusieurs barbecues, des jeux pour les enfants et les plus grands, la wifi gratuite indispensable à tous les bons militants, et même une machine à laver (jetons), douches aménagées pour handicapé-e-s...

Le village de Saint-Beauzely (595 habitant-e-s , davantage l’été) offre tous les services : épicerie, bar authentique, restaurant, médecins, poste et gendarmerie, bibliothèque. Le musée de la pierre et de la vie rurale, 2000 objets de la vie quotidienne et rurale, est installé dans le château, un ancien château fort remanié au XVIe siècle (façades Renaissance). Le village est traversé par une ancienne voie romaine dont on peut admirer les vestiges à l’intérieur même du château. C’est dans la salle à manger du château, aujourd’hui propriété de la commune, que se déroulera notre Assemblée Générale et le repas laïque. La salle s’ouvre sur une belle cour avec un barnum...

Un peu d’histoire et de tourisme

Le nom de Saint-Beauzély vient de Saint Baudie patron de la paroisse (originaire de Nimes, décapité pour avoir tenté d’empêcher un culte païen). Mais fort heureusement au cours de la période révolutionnaire, Saint-Bauzély adopta le nom de Libre-Muse. Un arbre de la liberté fut planté à l’extérieur des remparts. Au XIXe siècle, les auberges et les commerces caractérisaient ce village. La propérité économique de Saint-Beauzely avait deux origines : une production agricole diversifiée (brebis sur le Causse, bovins sur la montagne, céréales, châtaignes) dominée par les arbres fruitiers, amandiers et pommiers (passeroles, reinettes, etc.), Saint-Beauzely exploitait d’importantes carrières de grès qui lui ont permis de devenir un important centre de production de meules et de pierre de taille comme en témoigne le patrimoine architectural du village.

Les environs de Saint-Beauzely comptent des dolmens témoins d’une occupation ancienne, des stèles témoignant des combats de la Libération et de la barbarie nazie.

Pour le droit à la paresse, la contemplation ou la méditation... on a l’embarras du choix. Possibilité de randonnées et d’excursions : Prieuré de Comberoumal, Château de Castelnau-Pégayrols, Micropolis la cité des insectes de Jean Henri Fabre célèbre entomologiste, le musée Soulages à Rodez, les Gorges du Tarn, Viaduc de Millau, lacs du Levezou...

Édouard Martin