Un mois dans le monde

dimanche 25 mars 2018

Afrique du Sud

Nelson Mandela aura réussi à abattre l’apartheid sud-africain, mais il aura largement loupé sa succession. La présidence de Thabo Mbeki (1998-2008) aura été une catastrophe, ce président allant jusqu’à torpiller toute mesure de prévention contre l’épidémie de SIDA. Avec son successeur Jacob Zuma, le pays a connu l’affairisme et la corruption les plus décomplexés. En bon représentant d’une bourgeoisie noire, il est responsable du massacre de 34 mineurs grévistes à Marikana en 2012.

Menacée de perdre les élections et lâchée par ses alliés, l’ANC a fini par débarquer Zuma. Que faut-il attendre du nouveau président Cyril Ramaphosa ? Sans doute pas grand-chose : cet ancien dirigeant syndicaliste a utilisé son passé prestigieux pour devenir la 42e fortune d’Afrique. Il a des participations financières dans les mines, dans l’immobilier, chez Mac Donald, Coca-Cola…

Yémen

La guerre civile aboutit à une désagrégation complète de ce pays de 30 millions d’habitantEs. Après l’éclatement du camp Houthi et la mort de l’ancien dictateur Saleh, c’est le camp saoudien qui se brise. Les séparatistes du Yémen du Sud (cette région a été indépendante de 1967 à 1990 avec un régime “marxiste”) ont pris la ville d’Aden et expulsé les représentants du président Hadi. Dans ce chaos, le choléra touche déjà plus d’un million de personnes selon la Croix-Rouge et le blocus saoudien menace le pays de la plus grande famine des dernières décennies. Qu’on se rassure : les séparatistes sont soutenus par les émirats et le président par Ryad. Leur guerre va se faire avec des armes françaises.

Afghanistan

L’invasion occidentale pour “répondre” à l’attentat du 11 septembre date de 2001. Des milliers de soldats occidentaux ont combattu pour soutenir le pouvoir fantoche de Karzaï puis de son successeur. En vain. On n’a jamais vu une invasion “stabiliser” un pays. L’armée américaine était censée se retirer. Trump a décidé de la maintenir. Avec ce maintien, les “bavures” de l’aviation et le trafic pour le contrôle des champs de pavot se poursuivent. Des centaines de milliers d’AfghanEs partent vers l’Europe pour fuir la guerre et la misère. Les récentes attaques contre l’hôtel Intercontinental à Kaboul, contre l’association “Save the children” à Jalalabad ou l’attentat à l’ambulance piégée dans un quartier de Kaboul hérissé de check-points montrent que l’espoir des pays occidentaux de contrôler le pays sans occupation militaire permanente, est voué à l’échec.

Trump

Bravo aux lycéenNEs rescapéEs du massacre de Parkland en Floride ! Ils/elles n’ont pas été dupes des larmes de crocodile de Trump après la fusillade perpétrée par un néo-nazi qui a tué 17 des leurs. La jeune Emma Gonzales a crié : “À tous les hommes politiques ayant reçu des dons de la NRA (le lobby des armes), honte à vous !”. Trump a reçu 30 millions de dollars. Il propose aujourd’hui… d’armer les professeurEs.

Pologne-Israël

Deux romans nationaux s’affrontent, et ils sont faux tous les deux.

La Pologne a un gouvernement populiste, xénophobe et chrétien intégriste. Un gouvernement en passe d’interdire totalement l’avortement. Le parti “Droit et justice” au pouvoir vient d’y ajouter le négationnisme. Il est désormais interdit de dire que des PolonaisES ont collaboré à l’extermination nazie. Ce parti, totalement étranger à ce qu’a été la résistance polonaise et à l’héroïsme de celles et ceux qui ont sauvé des Juifs et des Juives, nie l’évidence : tous les historienNEs connaissent le rôle des PolonaisES, UkrainienNEs ou Baltes qui ont servi de guides aux Einsatzgruppen. Ils savent que les massacreurs du village de Jedwabne étaient polonais et qu’après guerre, des habitantEs de Kielce ont massacré les rescapéEs juifs/ves qui venaient récupérer leurs maisons.

Mais le roman national sioniste est tout aussi nauséabond. Il oublie que les dirigeantEs israélienNEs actuelLEs sont les descendantEs idéologiques de ceux et celles qui ont accepté l’occupation ou collaboré avec les Nazis. Le père de Nétanyahou était le secrétaire de Jabotinsky, admirateur du fascisme Italien. Yitzhak Shamir, futur Premier ministre israélien a fait assassiner des soldats britanniques en pleine guerre mondiale et les dirigeants sionistes du “judenrat” de Budapest ont livré les noms de centaines de milliers de Juifs et Juives hongroisEs à Eichmann pour avoir le droit de partir en Palestine.

De toute façon, cette querelle, c’est pour la galerie. Le gouvernement polonais n’a jamais rompu avec l’antisémitisme, mais il soutient inconditionnellement Israël. Pour lui, les Juifs et Juives en Europe, c’était un problème. En Asie, c’est parfait. Et Israël a les meilleures relations avec tous les antisémites.

Bob Denard

On avait oublié notre cher barbouze mercenaire mort dans son lit en 2007. Nos camarades de Survie viennent de trouver un document prouvant qu’il a été un agent du gouvernement génocidaire rwandais en 1994 sur ordre des services de renseignement français. Un million de francs ont transité via la BNP vers Denard (dont le pseudo était Martin) pour contourner l’embargo sur les armes vers le Rwanda.

Syrie

On est quand même ahuri de la tolérance d’une certaine gauche en Europe vis-à-vis de Bachar al-Assad. Ce qui est en train de se réaliser dans la région de la Ghouta orientale, s’est déjà déroulé à Alep ou, il y a 35 ans, à Hama. La propagande décrète que le territoire est contrôlé par les “Islamistes”. Quand bien même il y en aurait, qu’est-ce qui permet à l’aviation russe de raser un territoire sous un tapis de bombes, de tuer la population civile, de détruire toutes les infrastructures ? Les mortEs se comptent par centaines et l’ONU continue de jouer la comédie sur un cessez-le-feu improbable. Toutes les interventions militaires doivent cesser en Syrie, qu’elles soient russe, turque, israélienne, iranienne, états-unienne, saoudienne ou… française.

Israël

Rafi Eitan, ancien agent du Mossad, a participé à l’enlèvement d’Eichmann en 1960. Il soutient aujourd’hui l’AFD, le parti xénophobe d’extrême droite en Allemagne. Qu’est-ce qui rapproche ces braves gens ? Le refus absolu du “monde musulman” pour reprendre les propos d’Eitan qui en a rajouté à propos de l’AFD : “Nous apprécions tous en Israël votre attitude envers le judaïsme”.

Amnésique sur le racisme, l’État d’Israël se surpasse dans le traitement des AfricainEs arrivéEs là au péril de leur vie. Les autorités ont l’intention d’expulser les milliers de demandeurs et demandeuses d’asile vers le Rwanda et l’Ouganda. Pour l’instant officiellement ces pays refusent. Il se murmure que, contre 5 000 dollars par migrantE, ils seraient prêts à accepter.

Ce marché sordide a provoqué des protestations de pilotes de la compagnie El Al, refusant à l’avance de convoyer des expulséEs et des survivantEs du génocide : “Nous, qui savons exactement ce que c’est d’être des réfugiés... sans abri et privés d’un État qui nous préserve et nous protège de la violence et de la souffrance, ne pouvons comprendre comment un gouvernement juif peut expulser des réfugiés et des demandeurs d’asile”.

30 000 manifestantEs ont défilé à Tel-Aviv aux cris de “Oui à la liberté, non à la prison”.

Pierre Stambul


Brèves

8 décembre 2017 - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet 2017 - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février 2017 - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)