L’achat du local Crozatier imminent… avec votre participation

vendredi 14 septembre 2018

Les lecteurs·trices de la Revue connaissent au moins par la page “Notre librairie” l’EDMP, 8 impasse Crozatier, avec sa librairie et ses diverses activités militantes.

Depuis 42 ans, ce local joue un rôle important pour les luttes en région parisienne mais aussi au niveau national avec la tenue de nombreuses coordinations et permanences nationales, comme celle de RESF et aussi bien sûr pour la Revue qui y tient ses commissions de rédaction et y met à disposition ses anciens numéros et pour l’Émancipation tendance intersyndicale qui y tient ses Collèges nationaux et y conserve ses archives… Ce local déjà chargé d’histoire, comme en attestent les ouvrages consacrés aux lieux militants, doit avoir les moyens de sa pérennité, au centre de Paris, au service de toutes les luttes. Chacun·e peut y concourir par un apport pour l’achat du local ou une souscription trimestrielle pour le remboursement de l’emprunt (voir ci-dessous).

Quand, dans la dynamique de 68, la tendance syndicale révolutionnaire École Émancipée décide d’ouvrir un local, et une librairie différente, tout en offrant un lieu aux collectifs (groupe RP de l’ICEM-pédagogie Freinet, non titulaires...) et aux coordinations IDF et nationales de luttes, c’était tout de même un pari fou de faire vivre un grand local en plein centre de Paris, avec seulement des virements de coopérateurs·trices et une activité commerciale dont les bénéfices ont toujours été d’autant plus modestes que les prix pratiqués rendaient les ouvrages vraiment plus accessibles. C’est d’ailleurs cette activité commerciale qui a permis à la SARL, l’EDMP, de louer le local, tout en maintenant un fonctionnement coopératif (AG souveraines et comité de gestion).

Ce pari, voilà plus de 42 ans que nous le tenons, sous l’impulsion du comité de gestion et bien sûr des camarades dynamiques et accueillant·e·s, comme Volo et Lily, malgré les embûches du système fondé sur le fric. Nous avons pu tenir en diversifiant les structures utilisatrices du local, dans une perspective d’en faire une véritable bourse du travail, au sens de Pelloutier.

Lorsqu’il y a trois ans, à l’échéance du bail, les propriétaires ont une fois de plus fait leur chantage à l’expulsion, sauf à accepter 60 ?% d’augmentation de loyer. Nous n’avons pas pu nous résoudre à la fin du projet EDMP et nous avons exploré la piste de l’achat du local, malgré nos réticences à devenir “propriétaire”. Il aura fallu convaincre dans nos rangs d’abord, les propriétaires ensuite, puis des donateurs·trices et les banques du sérieux de ce projet d’achat.

Cette acquisition (ce n’est plus un projet puisqu’en juillet, nous avons signé une promesse de vente) représente un effort dont les retombées positives pour l’alternative sociale que nous défendons sont multiples.

Pour l’EDMP, une fois levée l’hypothèque de l’expulsion qui eût signifié la fin du projet constitutif, une association a été mise en place. Son titre “L’Émancipation par la diffusion de medias progressistes” (EDMP) ; son cadre statutaire, les protections contre les prises de contrôle “inopinées”, ont été au fur et à mesure discutés et approuvés par le comité de gestion et des AG de l’EDMP SARL (et par les instances d’Émancipation comme de chacune des structures occupantes).

Cette association peut recevoir des dons, emprunter, et payer les charges du local. Ses cotisations prendront la place des virements d’office actuels et l’EDMP SARL restera personne morale membre de l’association EDMP et principale utilisatrice du local avec sa librairie.

Pour le local, au moment où l’agression gouvernementale et la “sidération syndicale” entrainent un besoin accru de locaux pour les luttes de résistance et d’élaboration d’alternatives, la sauvegarde de celui de l’impasse Crozatier, avec des capacités d’accueillir plus d’occupant·e·s dans un cadre amélioré est importante. Nous réfléchissons à la réalisation d’une séparation entre les deux salles rendant possible leur occupation simultanée, d’une vraie vitrine, ainsi que d’une issue de sécurité permettant d’augmenter les possibilités légales d’accueil.

Pour conserver et améliorer ainsi le local Crozatier,

il nous manque 30 à 50 000 €.

Vous pouvez y concourir :

- par un apport à l’association par chèque ou virement
sur le compte BRED de “L ÉMANCIPATION DIFF MEDIA PROG”

IBAN : FR76 1010 7001 3300 8200 4850 025 ;

BICS : BREDFRPPXXX

- et/ou en souscrivant un virement régulier de 5 à 20 euros par mois (ou plus) sur le même compte.

- informez-nous par courrier (8 impasse Crozatier- 75012 Paris), mail (achampeau01@inphonie.fr) ou téléphone (0620555761)

Annick Champeau, Laurence Fiant, Suzanne d’Hermies, Quentin Dauphiné, Catherine Grupper, Stéphane Rey, Olivier Vinay, membres Émancipation du comité de gestion et du bureau de l’association EDMP


Brèves

10 janvier - Débat avec Jean-Marc Rouillan

Le samedi 13 janvier à 14h
Jean-Marc Rouillan sera à l’EDMP au 8 Impasse Crozatier Paris 12ème (...)

26 juin 2017 - Mardi 27 juin - Rassemblement et meeting unitaire - 12 h - Paris - Invalides

Pas de code du travail sur ordonnance !
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, (...)