Un monument en l’honneur des “Fusillés pour l’exemple”

samedi 10 novembre 2018

JPEG - 101.9 ko

Les lecteur·e·s de notre revue ont pu déjà lire dans des numéros des années précédentes des articles consacrés à la question de la réhabilitation des “Fusillés pour l’exemple”. Des centaines de soldats ont été sommairement exécutés pendant la Première guerre mondiale, notamment pour occulter les fautes d’un haut commandement militaire qui envoyait à la mort en pure perte des milliers de combattants. Il s’agit certes d’une question de justice et de droits de l’homme, mais pas seulement. Il s’agit de mettre en accusation les responsabilités des gouvernements, de l’impérialisme et du militarisme, d’affirmer la droit à la désobéissance face au militarisme et au nationalisme. Une question qui est donc AUSSI politique, et qui explique la résistance des pouvoirs successifs devant cette revendication élémentaire comme l’explique Nicole Aurigny (1) : “Et quant aux responsables politiques, n’ont-ils pas, de nos jours, le pouvoir de rétablir ces soldats dans leur honneur ? Pourquoi se dérobent-ils ? La réponse paraît malheureusement assez simple : comment mettre en cause l’état-major militaire et dénoncer ses crimes, comment honorer des pacifistes, quand on se fait le champion de la vente des armes, quand les dépenses militaires ne cessent de croître, quand on multiplie les opérations extérieures ?”.

Dans ce contexte, depuis la fin des années 1990, plusieurs organisations ont mené nationalement campagne pour la réhabilitation (Union Pacifiste, Libre Pensée, ARAC, LDH). Devant les refus des gouvernements successifs, la décision a été prise d’agir pour porter cette cause par le biais de l’édification d’un monument pour la réhabilitation à Chauny dans l’Aisne. Édification auto-financée par une souscription sous l’égide de l’A.E.M.H.F.E. (Association pour l’Érection d’un Monument en Hommage aux Fusillés pour l’Exemple). Nous incitons nos lecteur·e·s à y participer.

Pour participer à la souscription ou pour toute information : Nicole Aurigny - AEMHFE - 49 rue Quentin Barré 02100 Saint-Quentin (chèques à l’ordre de l’AEMHFE).

Quentin Dauphiné