Un toit pour tous !

Culture
vendredi 30 novembre 2018

Notre ami pénivoxoix vient de publier un petit livre pour alerter sur le drame des expulsions locatives.

JPEG - 428.1 ko

S’il est naturel de s’inquiéter du sort de ceux et celles que la misère a expulsés de leur pays d’origine, il ne l’est pas moins de dénoncer l’“abomination des expulsions locatives” au sein de notre république qui ne cesse de rappeler le “droit au logement” – désormais “décent” – de ses citoyens et citoyennes. Les rédacteurs du dernier opus de Jean-François Chalot pour lequel il a fait appel à divers contributeurs témoignent, chacun à leur manière, de leur approche du problème, qu’il soient eux-même victimes d’expulsions ou travailleurs sociaux venant en aide aux victimes d’expulsion ou de mal-logement.

On trouve notamment dans ce petit ouvrage une analyse détaillée du coût réel des expulsions éditée par le CNAFAL, d’où il ressort qu’il vaudrait mieux prendre en charge, ne serait-ce que momentanément, les loyers des expulsables plutôt que d’enclencher la lourde procédure d’expulsion. Il ne s’agit donc pas uniquement de bons sentiments mais de saine gestion des fonds publics.

Il est par ailleurs rappelé que les victimes de procédures d’expulsion ne sont pas toujours sans recours. On trouve dans l’ouvrage de judicieux conseils à l’intention de ceux et celles qu’on menace de chasser de chez eux.

On y trouve aussi, hélas, des témoignages sur les situations dramatiques vécues par quelques uns ou quelques unes et sur l’aide que les associations leur ont apportée.

Sans être exhaustif, ce nouvel ouvrage offre un éclairage utile sur un problème que, par confort intellectuel, on a un peu trop tendance à négliger.

Jean Mourot

  • L’abomination des expulsions locatives , Jean-François Chalot et coll., Préface de Colette Lech, adjointe aux solidarités à Vaux-le-Pénil, Atelier du Scorpion brun, 8 €.

En vente sur le site thebookedition.com ou chez l’auteur 822 Rue de la Noue 77000 Vaux-Le-Pénil.