Jamais trop tôt pour lutter contre les stéréotypes ou pour avoir envie de changer le monde !

dimanche 30 décembre 2018

“Jamais trop tôt” c’est très justement le nom d’une des collections des éditions La ville brûle, qui en octobre dernier vient de ré-éditer trois ouvrages d’Agnès Rosenstiehl, publiés dans les années 70.

Sur le chemin de l’école, une fille et un garçon s’interrogent et échangent sur l’amour, la sexualité, les corps... La naissance , paru initialement en 1973 est un livre intelligent et doux, au graphisme très épuré qui raconte la rencontre, l’amour et la naissance. Très simplement, on y parle et on y montre les baisers, les caresses, les sexes, le plaisir… Vivent les années 1970 où l’on n’avait pas peur de montrer aux enfants des corps nus !

De la coiffure , c’est le voyage dans la tête d’une petite fille aux cheveux courts qui rêve de tout ce qu’elle ferait si elle avait les cheveux longs, un livre de délicieux fantasmes, drôle et poétique à la fois.

Et enfin, Les filles , parution initiale en 1976, un livre corrosif, ouvertement féministe dans lequel on dit ce que c’est, et ce que ce n’est pas d’être une fille, dans lequel une fillette et un garçon comparent leurs sexes, s’embrassent, découvrent que les filles ne sont pas obligées d’être mères, et qu’elles peuvent faire ce qu’elles veulent, quand elles veulent !

Ces ouvrages d’Agnès Rosenstiehl furent des livres précieux en leur temps. Sans tabou, avec une représentation du corps bien rare de nos jours. Ils parlent de sexualité à hauteur d’enfants, sans fausses pudeurs et tout en douceur. Ils n’ont rien perdu de leur force et ne manqueront pas d’intéresser les enfants d’aujourd’hui.

Joëlle Lavoute

  • La naissance , Agnès Rosenstiehl, éditions La ville brûle, octobre 2018, 52 p., 15 €.
  • De la coiffure , Agnès Rosenstiehl, éditions La ville brûle, octobre 2018, 48 p., 13 €.
  • Les filles , Agnès Rosenstiehl, éditions La ville brûle, octobre 2018, 56 p., 14 €.

À commander à l’EDMP (8 impasse Crozatier, Paris 12e, 01 44 68 04 18, didier.mainchin@gmail.com)