Soutien au combat du peuple syrien

mercredi 24 avril 2019

Nous publions ci-dessous le texte du Collectif Lyon 69 avec la Révolution Populaire Syrienne, rédigé àl’occasion de la manifestation du 17 mars, qui n’est ni en concurrence ni en opposition avec celui de notre camarade Najwa Sahloul.

En mars 2011, alors que déferlaient les révolutions arabes, le peuple syrien se soulève pour la justice et la liberté. Une répression féroce est engagée immédiatement contre les mobilisations pacifiques. Le peuple syrien exige la chute d’Assad et du régime.

JPEG - 81.5 ko

Depuis mars 2011, il aura fallu plus de huit années de répression, avec une brutalité rarement égalée dans l’histoire, pour mettre en échec cette mobilisation révolutionnaire. Des centaines de milliers de morts, centaines de milliers de détenus systématiquement torturés, des millions de déplacés, des millions d’exilés. C’est une véritable guerre qui a été conduite par la dictature Assad contre le peuple syrien, recourant àla torture systématique, aux bombardements, àl’utilisation de gaz… Ceci n’a pas permis pour autant au régime d’écraser lui-même la révolution. C’est pour éviter l’effondrement du régime que la Russie de Poutine et l’Iran sont intervenus avec leurs avions, leurs milices…

Il a fallu aussi, pour sauver le régime syrien, le développement de Daesch (dont certains cadres sont issus des prisonniers libérés par le régime) et le développement de groupes religieux encouragés par différentes puissances régionales.

En dépit des appels àl’aide du peuple syrien, les puissances impérialistes, États-Unis en tête, ont laissé le peuple syrien écrasé par la terreur, préférant le maintien de la dictature àla victoire révolutionnaire d’un peuple qui voulait chasser cette dictature. Et Macron affirme aussi : “il nous faudra parler aux représentants de Bachar al-Assad†.

Bien évidemment, àpartir de là, toutes les prétendues tentatives de solutions politiques, que ce soit sous l’égide de l’ONU, sous l’égide des pays arabes ou sous l’égide de Poutine ne visaient qu’àpréserver le régime sous une forme ou sous une autre (sous couvert parfois d’une transition préservant l’essentiel du régime) et niant la volonté du peuple syrien d’en finir avec Bachar al-Assad et son régime.

Aujourd’hui, la solidarité du mouvement ouvrier international avec le peuple syrien est plus que jamais une nécessité.

L’aspiration du peuple syrien d’en finir avec la dicature, qui s’est exprimée dès le premier jour de la révolution, demeure entièrement légitime, et c’est au peuple syrien et àlui seul de décider de son avenir.

Il s’agit aussi de combattre les prétentions des différents gouvernements, dont le gouvernement français, ànier le peuple syrien au nom du dialogue avec Assad.

Enfin, il s’agit de combattre pour l’accueil de tous les réfugiés qui en font la demande et pour obtenir la libération de tous les emprisonnés en Syrie.

Lyon 69 avec la Révolution Populaire Syrienne rappelle les exigences suivantes :
- Arrêt immédiat de tous les bombardements en Syrie !
- Retrait immédiat de toutes les forces armées étrangères (russes, iraniennes, turques et également américaines, françaises,israéliennes) !
- Libération immédiate de tous les détenus !
- Aucune collaboration avec les dictateurs : ni Assad, ni Poutine, ni Khamenei, ni Erdogan, …
- Mobilisation internationale pour l’aide humanitaire et l’accueil des réfugiés !

Collectif Lyon 69 avec la Révolution Populaire Syrienne (CISyLD, Ensemble !, L’insurgé, NPA, Union Syndicale Solidaires, Émancipation, UJFP)


Brèves

8 décembre 2017 - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet 2017 - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février 2017 - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)