Retraite àpoints, àvos calculettes !

Vu d’Allemagne
jeudi 23 mai 2019

Des pages couvertes de colonnes de chiffres. À gauche des dates, au milieu un quotient, àdroite le résultat en points... et un résultat au final qui ne permet pas de vivre !

J’ai sous les yeux le dossier retraite d’un salarié qui a commencé àtravailler en mars 1988 et touche une retraite depuis 2017. Avant 1988, il a travaillé en Grèce, il n’a toujours pas vu un centime de sa retraite grecque.

À l’issue de calculs extrêmement sophistiqués, le nombre de points acquis est là : 17, 2888. J’ai longtemps pensé que c’était plutôt 17 2888, mais c’est bien de 17,... qu’il s’agit.

Comment est calculé ce nombre de points ?

Pour les périodes de travail, le salaire annuel moyen de tous les cotisant·e·s au régime général des retraites correspond àun point. Pour calculer ce qui revient àchacun, on divise le salaire de la personne concernée par le salaire médian.

Un exemple : année 2010, salaire touché = 25 000, salaire médian = 31 144, nombre de points = 0,8285

C’est le nombre de points le plus élevé qu’ait obtenu le modeste salarié dont j’ai les papiers sous les yeux.

Pour des raisons que j’ignore, ses revenus n’ont jamais été stables, mais àaucun moment, ils n’ont atteint le niveau moyen qui permettrait d’obtenir un point pour une année.

Pour les périodes de chômage ou de maladie, le décompte des points est différent, ce sont des périodes qui “rapportent†peu. La personne concernée ici a été en incapacité de travail de juillet 2015 àjuin 2018.

Je traduis comment est présenté le décompte des points pour cette période : àpartir de juillet 2015, le nombre de mois d’invalidité doit être multiplié par le facteur 0,003.

Où est, dans tout ça, le montant de la retraite ?

Après des pages et des pages de chiffres dans un dossier de 25 pages, on perd l’espoir de voir quelque part àcombien va s’élever la retraite de la personne dont il est question.

Mais au détour d’une page, il est là, le montant de la retraite : 573 €, dont il faut déduire l’assurance maladie, l’assurance pour la dépendance. Montant de la retraite : 473 € net pour 29 années de cotisation et départ àla retraite anticipée pour invalidité. En fait, 39 ans de travail, car dix années ont été effectuées en Grèce, pays d’origine.

Que fait le retraité qui ne touche que 473 €, quand le loyer s’élève à550 €

Il continue àtravailler. Le dossier de 25 pages contient des informations détaillées sur ce qu’un retraité a le droit de gagner : dans le cas de “mon†retraité invalide 450€e.

Je vois des retraités mettre des publicités dans les boîtes aux lettres, faire des petits travaux d’entretien, donner des cours si leur formation le permet.

J’ai vu un monsieur âgé mettre des produits sur des présentoirs, dans un supermarché. Il avait le dos courbé, je pensais qu’il se penchait, mais, quand il s’est déplacé, j’ai vu que son dos était toujours aussi courbé.

“Mon†retraité ne peut rien faire, donc il a été bien obligé de faire une demande d’aide sociale. Revenus actuels : environ 900 €.

Questions

Le volumineux dossier de mon modeste retraité se termine, après des pages de chiffres, de quotients et de facteurs par une aimable question :

“Avez-vous des questions àposer ? Si c’est le cas, nos conseillers se feront un plaisir de vous répondre.â€

J’ai une question àlaquelle les 25 pages ne m’ont pas fourni de réponse :

Quelle est la valeur du point ? Qui la détermine ? En fonction de quoi ? Est-elle variable ?

Autre question pour le quiz de la politique allemande : qui a concocté la retraite àpoints ?

Qui fait semblant de découvrir que des millions de personnes âgées vont avoir des retraites qui permettent àpeine de payer un loyer ?

Encore une autre question : est-ce le modèle vers lequel lorgne l’équipe Macron, très intéressée par ce qui “marche†en Allemagne ?

Françoise Hoenle


Brèves

10 janvier 2018 - Débat avec Jean-Marc Rouillan

Le samedi 13 janvier à 14h
Jean-Marc Rouillan sera à l’EDMP au 8 Impasse Crozatier Paris 12ème (...)

26 juin 2017 - Mardi 27 juin - Rassemblement et meeting unitaire - 12 h - Paris - Invalides

Pas de code du travail sur ordonnance !
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, (...)