Un mois dans le monde

mardi 2 juillet 2019

L’armée, ça pue, ça tue et ça pollue…

Mais c’est surtout le dernier rempart des régimes dictatoriaux pour que la nomenclature garde le pouvoir quand le peuple a chassé le dictateur.

En Algérie, Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’armée, a certes lâché Bouteflika. Mais, il a commencé àréprimer les grandes manifestations, y compris par des arrestations “préventives†, àcroire que les méthodes françaises s’exportent. Il a aussi commencé àarrêter, pas seulement des corrompus proches de Bouteflika, mais aussi des dirigeantEs de partis comme Louisa Hanoune. Il affirme “qu’il faut respecter la constitution†et que les “élections du 4 juillet†doivent avoir lieu àla date prévue. Comme il est évident que le mouvement populaire n’acceptera pas des élections organisées par un système honni, le 4 juillet, l’armée constatera la vacance du pouvoir et… on devine la suite.

Au Soudan, les négociations entre les représentants des mani- festantEs et l’armée n’avancent pas. Les grèves générales se succèdent. L’armée a fait revenir àKhartoum les milices qui massacrent depuis des décennies la population du Darfour. On découvre les liens de cette armée avec l’Arabie Saoudite.

On doit avoir en tête dans les deux pays ce qui s’est passé en Égypte : un formidable mouvement populaire qui avait abattu le gouvernement des Frères Musulmans. Et àl’arrivée un coup d’État militaire et la pire dictature.

Informez-la !

“À ma connaissance, ces armes ne sont pas utilisées de façon offensive dans cette guerre au Yémen et on ne peut donc pas dire de façon mécanique, en tout cas moi je n’ai pas d’éléments de preuve permettant de dire cela, que des armes françaises sont àl’origine de victimes civiles au Yémen†, a déclaré Florence Parly, la ministre de la Défense, sur Radio Classique le 18 avril. Bien sà»r, en faisant convoquer par la DGSI les journalistes qui donnent des preuves de la participation française au génocide en cours au Yémen, la ministre risque d’être longtemps “mal informée†.

La pauvre ministre ignore sà»rement aussi que 37 personnes ont été publiquement décapitées par le régime saoudien le 23 avril. Coïncidence incroyable, 33 d’entre elles étaient chiites. Le gouvernement saoudien vient de remédier àcette anomalie. Trois dirigeants religieux sunnites, opposés au Wahhabisme, viennent d’être condamnés àmort. Par pitié, abonnez Madame Parly aux publications d’Amnesty International !

Inde

Après Trump, Bolsonaro ou Erdogan, voici Modi. Populisme, brutalité, omniprésence sur les réseaux sociaux et les médias. Il aura suffi que l’armée indienne bombarde le Pakistan après une n-ième escarmouche au Cachemire pour que Modi remporte une très grande majorité au Parlement en l’emportant même dans des régions traditionnellement de gauche comme le Bengale. Le fait que les musulmanEs et les Intou- chables votent traditionnellement pour le Parti du Congrès aura desservi celui-ci dont le déclin semble irréversible.

Huawei

La brutalité et le mépris absolu de tous les textes signés, caractérisent Trump. Il n’y a pas que face àl’Iran qu’il joue les va-t-en-guerre. C’est une guerre commerciale d’une amplitude inconnue qui est en cours contre la Chine. Le fondateur de l’entreprise Huawei, n°2 mondial de la téléphonie mobile, est un milliardaire lié àla direction du Parti “communiste†chinois. L’emprisonnement d’une dirigeante de Huawei au Canada et l’interdiction faite àtoutes les entreprises états-uniennes de collaborer avec Huawei va avoir d’énormes répercussions. Xi Jinping a ostensiblement visité la région de Chine où a commencé la “longue marche†et les sites de production de “terres rares†, ces métaux indispensables àla téléphonie, dont la Chine est le producteur essentiel. Façon de dire que la Chine souffrira d’une guerre commerciale, mais qu’elle a de très nombreux moyens de rétorsion. Une guerre entre gros capitalistes, on s’en fiche ? Pas si sà»r, bien des tragédies ont commencé comme cela.

Avortement

Si la nouvelle loi votée en Alabama est appliquée, une fillette violée par un membre de sa famille sera obligée sous peine de prison de mener la grossesse àterme. Les lois anti-avortement se multiplient dans tous les États du Sud des États-Unis.

Israë l

Tout juste réélu et préoccupé par le vote d’une loi qui lui éviterait la prison, Nétanyahou a ordonné le 25 mars des bombardements sur Gaza. Il y a eu 25 mortEs. Ça ne s’est pas passé comme prévu : les roquettes tirées depuis Gaza ont fait quatre mortEs. On appréciera la réaction française : “Nous condamnons les tirs de roquettes qui se sont produits de la part du Hamas sur la population civile israélienne†.

Le concours de l’Eurovision a toujours été d’une extrême nullité. Cette année, l’opération paillettes avait lieu àTel-Aviv avec pour but de blanchir l’apartheid. Ça n’a pas marché : 5 000 visites venues de l’étranger contre 90 000 l’an dernier. Il y a eu une pétition internationale d’artistes et des événements alternatifs en Palestine. Les concurrents islandais ayant brandi un drapeau palestinien, les médias israéliens ont immédiatement publié des articles expliquant que l’Islande était et avait toujours été un pays antisémite.

Enfin, Nétanyahou a, sur le papier, une nette majorité, mais il a du mal àformer son gouvernement. Les partis religieux exigent des tests ADN pour vérifier que les nouveaux immigrantEs russes sont bien juifs/juives. On découvre cette innovation sur l’ADN juif qui n’est apparemment pas dans la Torah. Lieberman fait du rejet des tests un casus belli. Il exige au passage que tous les religieux fassent leur service militaire et que Gaza soit envahi. Comment Nétanyahou va-t-il choisir un fascisme contre l’autre ?

Allemagne et BDS

Tous les grands partis allemands ont voté au Bundestag la criminalisation du BDS et l’accusation d’antisémitisme contre le mouvement qui soutient les droits des Palestiniens. “Le fait d’avoir exterminé ma mère et dix autres membres de ma famille ne vous autorise pas àdécréter qui est antisémite†écrit une Israélienne anticolonialiste sur son blog. En Allemagne l’incroyable assimilation entre les victimes du génocide nazi et le gouvernement raciste et suprématiste d’Israë l a abouti àla fermeture du compte bancaire de la principale organisation juive progressiste du pays.

Autriche

L’explosion en plein vol du principal parti néo-nazi européen, le FPÖ autrichien, ne doit pas nous réjouir trop vite. Les idées de ce parti qui a recyclé les criminels de guerre dès 1945, ont largement essaimé dans la société. On a quand même eu un mélange de stupéfaction et de jubilation en voyant en direct le chef de ce parti négociant avec de pseudo représentants de Poutine un véritable contrat mafieux.

Espagne

Les “socialistes†de la péninsule ibérique ont passé de longues années au pouvoir en prenant les mesures antisociales dont le patronat rêvait. Mais, àla différence du PS français, ils/elles ont su àtemps répondre àquelques revendications populaires : minima sociaux, salaire minimum. L’Espagne vient de confirmer cette exception. Le PSOE profite aussi de l’éclatement de la droite post-franquiste en trois partis. Enfin, on ne boudera pas notre plaisir : Barcelone nous a débarrasséEs de Manuel Valls.

Pierre Stambul


Brèves

8 décembre 2017 - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet 2017 - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février 2017 - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)