Soutien à Erwan Redon ! Levée de toutes les sanctions !

mardi 22 septembre 2009
par  PB, Administrateur

Erwan Redon est professeur des écoles à Marseille. Depuis plusieurs années, la hiérarchie de l’Education Nationale et notoirement l’Inspecteur d’Académie des Bouches-du-Rhône, s’acharne contre lui.
Le même pouvoir qui détruit méthodiquement le service public d’éducation essaie de criminaliser comme souvent toutes celles et tous ceux qui résistent.
Dans le cas d’Erwan, l’institution veut masquer une répression politique et syndicale derrière un cas de faute professionnelle. Erwan est attaqué parce qu’il est un pédagogue investi dans son travail auprès de ses élèves et qu’il est un des participants les plus actifs au mouvement des désobéisseurs, au mouvement antihiérarchique, à la recherche pédagogique et au réseau éducation sans frontière.
Après deux tentatives inabouties cet été et après avoir perdu en justice sur les retraits de salaire, l’inspection académique a convoqué une CAPD disciplinaire le 17 septembre. Cette CAPD s’est déroulée dans des conditions inacceptables : 15 heures de débat, un mépris affiché contre les témoins, en particulier les parents d’élèves qui défendaient Erwan, et l’impossibilité pour les défenseurs de plaider. Au bout du compte, la CAPD a voté par 10 voix contre 8 et deux abstentions le déplacement d’office d’Erwan.
Emancipation apporte son soutien total au mouvement des désobéisseurs. Face à des pseudo-réformes dont le principal but est la destruction de l’école publique, ceux-ci se battent pour une école digne, à l’écoute des enfants et des familles.

Emancipation exige et se battra pour qu’aucune sanction ne soit prononcée contre Erwan Redon ou d’autres désobéisseurs.
Emancipation dénonce la normalisation systématique entreprise par le pouvoir et le rôle de l’inspection dans cette normalisation.
Emancipation oeuvrera à réaliser une unité syndicale sans faille pour obtenir la levée de toutes les sanctions contre Erwan. A ce titre, il n’est pas admissible que des membres de la CAPD se soient abstenuEs, cautionnant de fait la normalisation et la répression. Le rôle d’un syndicat n’est pas d’aménager une sanction mais de combattre la répression, l’autoritarisme, la normalisation et la démolition du service public.
Emancipation apporte son soutien total à Erwan Redon dans ses combats pour les enfants, pour une autre école et une autre société.

Le collège national d’Emancipation Syndicale et Pédagogique
Le 20 septembre 2009.