Un mois dans le monde

mardi 15 novembre 2011

Mayotte

La présence de la France dans le « 101e département » est totalement illégale. Lors du référendum de 1974, l’archipel des Comores vote globalement à 90% pour l’indépendance, mais le colonisateur a joué la concurrence entre les îles et Mayotte vote à 60% contre. Le gouvernement français décide unilatéralement et illégalement la partition des Comores. Depuis, dans le cadre de la Françafrique, la France a pillé les Comores et fomenté, à coup d’envois de mercenaires, de nombreux coups d’Etat. En 1994, les voyages des Comores vers Mayotte sont devenus interdits, séparant les familles. Plusieurs milliers « d’immigrants illégaux » sont morts noyés entre Anjouan et Mayotte. Les migrants détenus dans le centre de rétention de Pamandzi sont victimes de conditions de détention inqualifiables et de traitements dégradants .

On a fait miroiter aux habitants de Mayotte qu’ils avaient tout à gagner à rester français. Ils ont voté pour la « départementalisation ». Au bout du compte, c’est la misère généralisée. Pour préserver les bénéfices de Carrefour et de Total, les magasins pratiquent des prix prohibitifs. Les ailes de poulet, bases de la nourriture, sont deux fois plus chères qu’à la Réunion. La grève générale contre la vie chère, qui dure depuis le début septembre, subit une répression terrible. La révolte touche toutes les couches de la population. Comme en Guadeloupe en 2009-2010, le territoire est paralysé. Il y a des barrages partout. La France a dépêché des centaines de gendarmes et de policiers. Les forces coloniales ont tué un manifestant, les flashballs en ont blessé grièvement plusieurs.

Libye

Le fait de juger les gens pour leurs crimes et l’abolition de la peine de mort (dans certains pays) constituent un progrès historique indiscutable dans l’histoire de l’humanité. Pas pour les dirigeants impérialistes ! Après l’exécution sommaire et extrajudiciaire de Ben Laden, voici celle de Kadhafi. Et d’après « le Canard Enchaîné », ce n’est pas une bavure mais un acte délibéré voulu par Obama et Sarkozy. Qu’avaient-ils à craindre puisque la nature sanguinaire du régime de Kadhafi est avérée ? Que Kadhafi leur rappelle que le dirigeant actuel du CNT a été son ministre et qu’il est largement impliqué dans l’emprisonnement des infirmières bulgares ? Ou qu’il rappelle tous les accords qu’il a signés (et qui sont toujours appliqués) pour enfermer les immigrants africains et les empêcher d’atteindre l’Europe ? Rony Brauman pense que l’invasion de la Libye est une dangereuse revanche sur l’Irak. Après la série de catastrophes qu’ont entraînées les invasions de l’Irak, de l’Afghanistan ou de la Somalie, la Libye réhabiliterait le droit d’ingérence des impérialistes. Les premières décisions du CNT ont été de rétablir la Charia, de demander à l’OTAN de rester et de faire revenir Total dans les champs pétrolifères. Ne cherchez pas l’erreur, il n’y en a pas.

Tunisie

Le parti Ennahda qui a largement gagné les élections tunisiennes affirme être « modéré » et vouloir faire comme l’AKP qui est au pouvoir depuis plusieurs années en Turquie. S’il ne veut que rogner la laïcité et les droits des femmes, c’est qu’il a bien changé. Il suffit de relire les déclarations anciennes de son dirigeant historique Rached Ghannouchi qui a écrit beaucoup vers 1990. « Notre objectif est une révolution islamique qui éradique les fausses divinités et la dépendance subie par la terre d’Allah ». « On ne saurait concevoir de société islamique laïque, ou de musulman laïc ». « Une société ne saurait être islamique qu’à condition de ne pas être laïque et d’accepter l’unicité de Dieu ». « Les Musulmans n’accepteront pas la persistance de ce fanatisme religieux et racial contre leur religion, leur oumma et leur civilisation »…

Ennahda a bénéficié du statut de martyr causé par la répression sous Ben Ali, de leur réseau social, de l’absence d’organisations ouvrières de masse et de la division des autres partis. Deux partis laïques (dont celui de Marzouki, opposant historique à Ben Ali) acceptent le principe d’une coalition gouvernementale avec Ennahda. Symptôme de l’état de la société tunisienne après des années de dictature, Sidi Bouzid, berceau de la révolution, a placé en tête lors des élections un milliardaire pro-Ben Ali, propriétaire d’une télé privée.

Pologne

Aux élections, la droite a battu l’extrême droite. Rien de nouveau sous le soleil ? Si ! Janusz Palikot a obtenu 10% à la tête d’une liste libertaire ouvertement antichrétienne dont le premier acte a été de demander qu’on enlève les crucifix dans le Parlement. Sur sa liste, sont éluEs un militant homosexuel et une transsexuelle. Jean-Paul, au secours, ton pays se libère !

Grèce

Les grèves générales sont de plus en plus massives et de plus en plus suivies. De plus en plus violentes aussi, il y a eu un mort lors de la dernière grève de 48 heures et ces violences semblent être venues du service d’ordre du PC. Pendant longtemps, le peuple grec a espéré que les attaques contre son système social s’arrêteraient d’elles-mêmes. Il est clair que l’Europe libérale est décidée à saigner le pays et que Papandréou continuera de s’aplatir. Rappelons qu’en Grèce, les armateurs et l’Eglise ne sont toujours pas imposéEs. Tous les sondages montrent que les Grecs rejettent massivement le dernier « accord » européen. Entre les diktats européens et la Chine qui achète le port du Pirée et y impose ses normes sociales, la Grèce est dépecée.

Shalit

Sarkozy, Delanoë et les médias français ont fait une longue campagne pour le pauvre soldat Shalit en oubliant de dire qu’il appartenait à une armée d’occupation qui a commis et continue de commettre de nombreux crimes de guerre. Il n’était pas un otage. Les mêmes médias ont été bien silencieux sur les milliers de prisonnierEs palestinienNEs détenuEs dans les geôles israéliennes et en grève de la faim contre leurs conditions de détention. Ou sur le fait que près de 700000 PalestinienNEs ont connu la prison depuis 1967.

Nétanyahou a longtemps retardé cette libération. C’est consciemment qu’il permet au Hamas d’afficher un grand succès quand Mahmoud Abbas a redoré son blason par son discours à l’ONU. Il ne faut pas se faire d’illusion sur les 1027 libérations obtenues : les prisonniers les plus emblématiques (Marwan Barghouti, Salah Hamouri, Ahmed Saadate secrétaire général du FPLP ...) ne font pas partie des libéréEs.

Autre événement en Israël. Dans ce pays théocratique, l’écrivain Yoram Kaniuk a obtenu sur ses papiers d’être défini comme « sans religion ».
Enfin, un succès du BDS dans le domaine sportif : l’escrimeuse tunisienne Sarra Besbes, arrivée en finale des championnats du monde contre une concurrente israélienne, a refusé de concourir au nom du boycott.

Pierre Stambul


Brèves

8 décembre 2017 - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet 2017 - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février 2017 - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)