Communiqué de la section SNESUP de Toulon : Défense des revendications, boycott des "assises"

dimanche 23 septembre 2012
par  QD, Administrateur

Communiqué de la section SNESUP de Toulon

Défense des revendications, boycott des "assises"

La section SNESUP de Toulon considère que la politique de l’actuel gouvernement concernant l’enseignement supérieur et la recherche s’inscrit dans la continuité de la privatisation mise en œuvre par le précédent. C’est ce qu’annonçait le programme de F. Hollande (favorable à l’autonomie financière des universités), puis la nomination de G. Fioraso (championne de l’"innovation" et des partenariats public-privé), et la constitution du cabinet de la ministre (accueillant des conseillers de ses prédécesseurs). Les déclarations de l’été et de la rentrée, ainsi que les textes préparatoires des Assises n’ont fait que confirmer cette continuité.

La section de Toulon a pris connaissance des communiqués syndicaux dénonçant les modalités d’organisation et de déroulement de la pseudo-concertation des Assises. Elle considère quant à elle que le sauvetage de l’ESR ne saurait passer par la concertation et qu’il est du devoir des organisations syndicales de construire le rapport de force nécessaire pour obtenir satisfaction concernant les revendications des personnels et des étudiant-e-s. Ces revendications existent (pour le SNESUP, cf. l’appel "Pour une rupture profonde dans l’ESR", Mesures d’urgence et mandats pour la formation des enseignant-e-s etc.) : l’urgence en cette rentrée 2012 plus catastrophique que jamais est de se donner les moyens de les obtenir.

En conséquence,la section SNESUP de Toulon appelle à boycotter les Assises de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, dispositif de "concertation" visant à mobiliser l’énergie des personnels en pure perte, les principales orientations de la future loi-cadre étant déjà définies et contraires aux revendications des personnels et étudiant-e-s portées depuis le mouvement de 2009. Ces revendications constituent au contraire la plate-forme de la Coordination Nationale des Établissements du Supérieur et Universités. La section de Toulon est aussi porteuse de ces revendications.

En conséquence, la section de Toulon appelle les personnels et étudiant-e-s à participer à la CNESU qui se réunira le 29/09 à Paris, pour décider ensemble des actions à mener.

Rappel des principales revendications de la CNESU Plus d’infos sur http://www.cnu.lautre.net/spip.php?article70

* L’arrêt immédiat des expulsions d’étudiant-e-s étranger-e-s
* L’abrogation de la Loi LRU et la suppression de toutes les procédures d’évaluation individuelle systématique et récurrente en cours ou en préparation, pour tous les personnels et l’annulation des décrets y afférents, 2010-888 et 2009-460
* L’abrogation de la réforme des concours d’enseignement dite « Mastérisation »
* La dissolution de l’AERES et de l’ANR et la réaffectation des budgets prévus pour ces deux organismes au financement courant de la recherche ; l’arrêt des IDEX
* Le plafonnement des frais d’inscription à l’université
* Un plan de création d’emplois statutaires de BIATOSS et d’EC à l’université ; un programme de titularisation des personnels précaires et, dans cette attente, la prorogation de tous les contrats existants

La Garde, le 18 septembre 2012


Navigation