Un mois dans le monde

dimanche 25 novembre 2012
par  QD, Administrateur

Venezuela
La propagande internationale a fait très fort. « Chavezest un dictateur ». Pourtant en 15 ans, il a gagné plus de 10 élections et en a perdu une seule. Toutes ces élections ont été surveillées par des observateurs internationaux et n’ont fait l’objet d’aucune contestation. « C’est un populiste qui endoctrine son peuple ». On pense sans doute à ses émissions de télévision. Cela ne saurait faire oublier que la grande majorité des journaux, stations de radio ou de télévision appartiennent aux capitalistes putschistes qui n’ont (hélas) pas été expropriés. « Il n’a aucun mérite à sa politique sociale, c’est grâce au pétrole ». Peut-être mais dans bien des pays comme l’Algérie ou le Nigéria, la population ne profite pas du pétrole. Les mêmes médias ont présenté l’adversaire de Chavez comme un « avocat ». Il a fallu du temps pour qu’on sache que c’était l’homme le plus riche du pays, mélange de Berlusconi et de Pinera. La population pauvre du Venezuela avait toujours été exclue. Elle a préféré la politique sociale de Chavez en termes d’éducation, de logements, de santé à la charité d’un milliardaire.

Georgie
Le pays est dirigé depuis des années par un mégalomane (Saakachvili) qui a vendu son pays aux occidentaux. En 2008, il a provoqué une guerre contre la Russie et Poutine n’attendait que cette occasion pour s’emparer de l’Ossétie et l’Abkhazie. Saakachvili vient d’être battu aux législatives. Son vainqueur est un milliardaire Ivanichvili dont la fortune est supérieure au budget de l’Etat. Parmi ses conseillers (il a vécu en France), Robert Ménard, fondateur de « Reporters Sans Frontières » rallié au Front National.

Prix Nobel de la paix
Dans des temps anciens, le jury avait déjà fait très fort en décorant Kissinger, l’homme qui avait fait raser Hanoi ou le terroriste Menahem Begin. Une fois de plus, on a du mal à savoir pourquoi l’Union Européenne est décorée. Est-ce pour affamer encore plus les peuples grecs, espagnols, portugais ? Est-ce pour avoir rehaussé à nouveau les relations avec Israël malgré l’apartheid ? Est-ce pour avoir fait des Roms des parias sur tout le continent ?

Belgique
Derrière la victoire des séparatistes flamands aux élections municipales, il y a un phénomène qu’on avait déjà vu en France. Jusque-là, le principal parti séparatiste, le Vlaams Belang, appartenait clairement à l’extrême droite raciste. Bart de Wever a repris son discours, ses métaphores (contre la « wallonisation » de l’économie) et son programme tout en s’affirmant démocrate. Il a pompé plus des 2/3 des voix de l’extrême droite. L’éclatement de la Belgique devient tout à fait possible.
Dans tout le pays, une nouvelle force émerge en terme de force électorale. Un parti d’extrême gauche, le PTB (Parti du Travail de Belgique) a obtenu des scores de plus de 10% dans plusieurs villes industrielles.

Syrie
Cette guerre meurtrière pour le peuple syrien s’enlise. Elle est en train de s’internationaliser. L’Armée Syrienne Libre, composée au départ de Syriens insurgés contre la dictature, reçoit des « renforts » de combattants intégristes, à l’image de ce qu’on a déjà vu au Nord-Mali, en Irak ou en Libye.
L’armée turque a commencé à intervenir, un peu contre Bachar el-Assad mais surtout contre les Kurdes syriens qui se retrouvent dans une situation de quasi-indépendance.
Au Liban, le spectre de la guerre civile est rallumé avec l’assassinat du général Wissan al-Hassan, chef des « renseignements des forces de sécurité intérieure », considéré comme l’homme du régime saoudien. L’opposition pro-occidentale accuse le régime syrien et rêve d’en profiter pour reprendre le pouvoir.

Indonésie
Trois millions de grévistes et une manifestation de 200000 personnes à Djakarta contre la précarité généralisée et des salaires de misère. Le salaire ouvrier moyen est de 150 euros par mois.
Il y a quelques mois, les syndicats avaient obtenu d’un sous-traitant de Nike le versement de plus d’un million de dollars de salaires impayés.

Israël/Palestine
En Cisjordanie, les élections législatives ont été boycottées par le Hamas. Il y a eu 50% d’abstention. La réconciliation tant attendue n’a toujours pas eu lieu. En étant le premier chef d’Etat à faire une visite à Gaza, l’émir du Qatar a apporté une aide manifeste politique et financière au Hamas. L’argent tant attendu pour la reconstruction arrive enfin.
Le voilier « Estelle » parti de Scandinavie avec à bord six parlementaires venus de Suède, Norvège, Canada, Espagne et Grèce pour briser le blocus de Gaza a été arraisonné par la marine israélienne dans les eaux internationales. Les Israéliens de ce bateau seront jugés, les « internationaux » ont été frappés et expulsés. On ne voit pas pourquoi Nétanyahou se gênerait : le Parlement européen vient de rehausser à nouveau les relations économiques Europe-Israël. Nétanyahou est reçu en France par Hollande et va à Toulouse pour expliquer que la France est« antisémite ». Allié à Lieberman (l’homme qui propose de déporter les Palestiniens), Nétanyahou est bien placé pour gagner les prochaines élections. À Jérusalem, des milliers de colons et de chrétiens sionistes ont manifesté. Ils n’ont rien à craindre : Nétanyahou ne veut ni rendre une quelconque parcelle de terrain, ni annexer formellement les territoires, ce qui donnerait aux Palestiniens des droits. Il officialise l’apartheid. Un sondage fait en Israël montre qu’une majorité de la population soutient cet apartheid : 47% pour un « transfert » de la population arabe, 74% pour des routes séparées pour les Israéliens et les Palestiniens en Cisjordanie …
Pourtant, le BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) a remporté des nouveaux succès notamment sur le plan culturel. La liste des artistes boycottant Israël s’allonge. Le KKL (Fonds National Juif) qui collecte partout dans le monde l’argent qui sert à coloniser ou à confisquer la terre palestinienne a vu l’argent collecté diminuer de 50%.

Tunisie
Des émeutes durement réprimées éclatent régulièrement dans le pays. Celles de Gabès sont révélatrices. Le « Groupement chimique tunisien » avait ouvert un concours pour « offrir » 600 emplois. Quand les chômeurs de la ville ont découvert que la plupart des lauréats venaient d’El Hamma, la ville de Rached Ghannouchi (fondateur du parti Ennahda), ils ont manifesté. Le régime a changé, mais pas les méthodes de la police, ni sa complicité avec le patronat. Il y a eu un mort.

Pierre Stambul

Une brève française

Le goupillon et le sabre
Coup sur coup, Manuel Valls, ministre de l’intérieur vient de violer de façon flagrante la laïcité et de manifester une complicité idéologique avec l’extrême droite.
Le 22 septembre à Troyes, il a assisté à la canonisation du père Louis Brisson. Accessoirement, ce religieux éminent était misogyne, monarchiste, opposé à la séparation de l’Eglise et de l’Etat et antisémite.
Le 21 octobre, Valls est allé au Vatican pour la canonisation du missionnaire Jacques Berthieu, envoyé à Madagascar pour évangéliser des populations qui avaient l’outrecuidance de douter des bienfaits du colonialisme.
Dans la foulée,le ministre Le Drian accueillera le 20 novembre à Fréjus les cendres du général Bigeard, tortionnaire notoire pendant la guerre d’Algérie.

Pierre Stambul


Brèves

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)