Un mois dans le monde

mardi 17 décembre 2013

Chili

Les élections présidentielles étaient symboliques. Deux filles de généraux se sont affrontées. Un des généraux a été fidèle à Allende et assassiné par les fascistes, l’autre a été compagnon de toujours de Pinochet et tortionnaire à ses heures. Michelle Bachelet l’emporte largement et revient au pouvoir. Cette fois elle a derrière elle une coalition qui va du PC à la démocratie chrétienne. Pourtant le bilan de son premier mandat est bien médiocre. Elle a laissé en l’état toutes les déréglementations effectuées par les « Chicago boys » à l’époque de Pinochet. Le Chili est un pays ultralibéral où l’éducation et la santé sont privatisées et souvent inaccessibles aux pauvres. Les mines de cuivre ont été bradées à de grandes multinationales. Les indigènes Mapuches subissent à la fois un sociocide et une répression très violente de la part d’un appareil de répression qui a été créé par Pinochet. La nouvelle présidente a fait quelques promesses de rupture. Mais on a des raisons de ne pas trop y croire.


New York

Pendant plus de 10 ans, la ville a été dirigée par le milliardaire Michael Bloomberg (13ème fortune mondiale). Le bilan, c’est un creusement incroyable des inégalités. Pendant son mandat, les services sociaux et les écoles ont subi des ponctions terribles. Les loyers ont explosé, plongeant une importante partie de la population sous le seuil de pauvreté. Toute la presse a salué le bilan de Bloomberg en matière de « sécurité ». La population de New York a pourtant massivement rejeté ce bilan en élisant Bill de Blasio, réputé « homme de gauche » et qui a fait toute sa campagne contre les inégalités.


Russie

Le pouvoir de Poutine est un mélange de gangstérisme et de retour à la brutalité de l’époque impériale. Parmi ses victimes, le peuple tchétchène bien sûr qu’il a « buté jusque dans leurs chiottes » et plus récemment les « Pussy Riot ». Le pouvoir s’acharne contre Nadejda Tolokonnikova. Pour avoir rendu publiques ses conditions de détention dans un camp de Mordovie, elle a été agressée, isolée et transférée en Sibérie. L’histoire bégaie. Ne laissons pas faire !


Allemagne

Dans le cadre du capitalisme, à quoi bon choisir entre la « droite » et la « gauche »puisque finalement on a les deux ? Après la Grèce et l’Autriche gouvernées par des coalitions « gauche/droite », c’est le tour de l’Allemagne. À quand la vraie alternative « capitalisme/anticapitalisme » ?


France

Sarkozy et Hollande auront infléchi la politique étrangère française dans un sens ultra atlantiste. La diplomatie française a débordé Obama pour prôner le bombardement de la Syrie et pour essayer d’empêcher tout accord sur le nucléaire iranien. En visite en Israël, Hollande a osé déclarer : « Vous êtes une grande démocratie car malgré les épreuves que vous avez rencontrées, jamais, je dis bien jamais, vous n’avez cédé sur la démocratie, sur le pluralisme, sur les droits ». Dans la foulée, la SNCF a signé un accord de « modernisation des chemins de fer israéliens ». Et puis, après la Côte d’Ivoire et le Mali, c’est en Centrafrique que l’armée française va désormais ramener, comme elle l’a toujours fait, « la paix et la démocratie ».


Iran

La guerre annoncée depuis des années n’aura pas lieu. Tant mieux et c’est un grave échec pour la véritable puissance nucléaire de la région, Israël, dont le gouvernement voulait cette guerre. Pour le pouvoir iranien, c’est l’espoir de sortir d’un embargo qui a plongé la population dans la misère. Pour l’Occident c’est le besoin de ne pas laisser à la Chine et à la Russie le pétrole iranien (troisième réserve du monde).


Irak

Les attentats provoquent en moyenne 1000 morts par mois et tout est fait pour aboutir à une guerre religieuse sunnites/chiites. Les Jihadistes commettent des attentats aveugles contre la population chiite (majoritaire) et des milices chiites irakiennes interviennent en Syrie au côté du dictateur Bachar al-Assad. L’attentat contre l’ambassade iranienne au Liban traduit le développement de cet affrontement absurde.


Libye

Les milices jihadistes armées par l’Occident qui ont contribué à renverser Kadhafi font régner leur ordre. À Tripoli, ces milices ont tiré dans la foule contre des manifestants exigeant leur départ.


Israël/Palestine

Pour répondre à John Kerry venu leur vendre un nouveau « processus de paix », le gouvernement israélien a libéré une poignée de prisonniers palestiniens. Dans la foulée, Nétanyahou a annoncé la construction de centaines de nouveaux logements dans les colonies.

On sait que toute la classe politique israélienne a été éclaboussée par des scandales financiers ou sexuels. Le fasciste Liberman ne fera pas partie des condamnés. Malgré d’importants détournements au profit de son parti, il a été « blanchi » par la justice israélienne.

Une nouvelle zone franche a été créée à la frontière israélo-jordanienne. Dans ce complexe industriel, les 2000 ouvriers seront palestiniens, les patrons et les capitaux israéliens et les produits estampillés « made in Jordan » pour éviter tout boycott. C’est le modèle États-Unis/Mexique qui s’applique.

À quelques cm de là, à Gaza, la pénurie de carburant et d’électricité provoque le chaos.


BanglaDesh

Les millions de travailleurs/ses des entreprises textiles ont obtenu un relèvement du salaire minimum de 77%. Mais les grèves se poursuivent pour que ce salaire soit porté à 100 dollars par mois.

Pierre Stambul








_


Brèves

8 décembre 2017 - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet 2017 - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février 2017 - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)