Archives de
Étiquette : violences faites aux femmes

Chronique des sexismes ordinaires (revue n°2 d’octobre 2020)

Chronique des sexismes ordinaires (revue n°2 d’octobre 2020)

PARCE QUE C’EST AUSSI UNE FORME DE HAINEChronique des sexismes ordinaires Au Mexique, la Commission des droits de l’homme occupéeDébut septembre, des féministes se sont introduites dans les bureaux de la Commission nationale des droits de l’homme de Mexico et en ont pris le contrôle. Après avoir expulsé des fonctionnaires, elles ont déclaré que le bâtiment serait désormais un refuge pour les femmes victimes de violence et l’ont rebaptisé “refuge pour femmes Ni Una Menos” (Pas une de moins). Ces…

Lire la suite Lire la suite

Une déferlante féministe !

Une déferlante féministe !

23 et 25 novembre Les 23 et 25 novembre dernier, la déferlante féministe, appelée par les organisations et collectifs féministes, a eu lieu. Dans toute la France, ce sont quelques 150 000 personnes qui se sont réunies dans la rue pour crier leur colère contre le système patriarcal. Si la manifestation parisienne a été très médiatisée – à juste titre – les villes des autres régions ont également investi la lutte. À La Rochelle Samedi 23 novembre, à La Rochelle comme…

Lire la suite Lire la suite

En soutien aux salarié·es en lutte d’Ibis Batignolles

En soutien aux salarié·es en lutte d’Ibis Batignolles

Depuis le 17 juillet dernier, les salarié·es de l’hôtel Ibis Batignolles dans le 17e arrondissement de Paris sont en grève. 23 femmes et 1 homme dénoncent les conditions de travail que leur impose la société de sous-traitance STN qui les embauche : salaire en fonction du nombre de chambres nettoyées et non du temps de travail, heures supplémentaires non payées, contrats à temps très partiel 4h, 5h, 6h… par semaine, etc.. Elles et ils demandent notamment à être embauché·es directement…

Lire la suite Lire la suite

Chronique des sexismes ordinaires

Chronique des sexismes ordinaires

PARCE QUE C’EST AUSSI UNE FORME DE HAINE La vermine cléricale ne change pas… L’Église catholique est dans une tourmente amplement méritée, résultat logique de son idéologie et de son fonctionnement. Le sociologue Josselin Tricou dans L’Humanité (21/2/2019) avait posé la question centrale, partant du fait que les travaux ayant révélé (une petite partie) des scandales liés aux viols et au harcèlement sexuel avait été réalisés en-dehors de l’Église : “L’Église est tellement embourbée dans les scandales qu’elle ne peut y…

Lire la suite Lire la suite