Sommaire de L’Emancipation syndicale et pédagogique n°3 (novembre 2020)

Sommaire de L’Emancipation syndicale et pédagogique n°3 (novembre 2020)

2 Édito

3 Actualité
3 Le meurtre de Samuel Paty, c’est celui de n’importe quel·le professeur.e
5 Marche nationale des Sans Papiers : quelles suites ?
6 Cesser toute participation au “Grenelles des professeurs”
8 Réprimé.es de Melle : non aux sanctions !

9 Pratiques de lutte
9 Des lycées du 93 lancent une alerte
10 Combattre la Covid et Macron

12 Économie et société
12 Dictionnaire des idées reçues
13 Le numérique détruit les enfants

14 Laïcité
14 Défendre les libertés de conscience et d’association pour assurer la paix civile
16 La militarisation, comme le SNU, c’est toujours NON

17 Notre librairie

18-19 À afficher

20 Un mois dans le monde

21 International
21 Cuba face au blocus et au Covid 19

26 École
26 Quand ?
28 Pour une école populaire
29 Droit à l’expérimentation au sein de l’Éducation nationale

30 Culture
30 Fragments, revue de Littérature prolétarienne

31 Histoire
31 Anne Bizeau syndicaliste et révolutionnaire
32 Le Bordeaux colonial
33 Un saint (pas) très catholique
34 Pas d’accord : Culture et censure

36 Chronique des sexismes ordinaires

One thought on “Sommaire de L’Emancipation syndicale et pédagogique n°3 (novembre 2020)

  1. Un billet d’humeur en réaction à l’article d’Olivier Vinay en pages 10 et 11
    Certains arguments me choquent, qui ressemblent trop à quelques thèmes colportés par certains
    – dénoncer l’allègement du protocole scolaire, et prétendre que le MEN se livre à l’omerta, triche et dissimule les clusters sont deux choses bien différentes ; donnez-nous des chiffres !
    Ne serait-ce pas avant tout l’absence absolue de moyens en locaux , en personnels qu’il faut dénoncer . L’Emancipation a-t-elle appelé à un droit de retrait ?
    – des affirmations de « défense sanitaire » sont fantaisistes (la survie du virus sur les portables, l’obligation du masque en extérieur, la durée de l’immunité …) ou intrusives dans la vie privée (les ongles courts, le gel obligatoire, la qualité du masque …)
    A quand l’interdiction des manifs à slogans, à chants, à pancartes contaminées ?
    – inacceptables discriminations proposées dans les « réseaux militants » (?) 1 – écarter du réseau les personnes dites à risque, principalement les personnes dites « âgées » ; la mise au rencart des retraité(e)s en quelque sorte . 2 – privilégier les jeunes et les autres, sous condition qu’ils aient un test négatif récent, plus fort que dans les entreprises où c’est illégal , aussi fort que la police aux frontières .
    PS en page 10 , les enseignants du 93 appellent à la tenue d’AG en lieu clos ….
    Yveline Montlevrant – retraitée et bénévole dans un club de foot, et dans une union locale CGT

Répondre à montlevrant Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *