Notre librairie (avril 2021)

Notre librairie (avril 2021)

Recherches féministes et luttes de femmes
L’enjeu de cet ouvrage est de faire dialoguer la recherche sur le genre au travail et les mouvements revendicatifs de femmes, notamment féministes et syndicalistes. Qu’elles travaillent dans les services publics ou privés (maisons de retraite, hôpitaux, écoles, commerce, nettoyage), toutes se sont mobilisées pour dénoncer leurs conditions de travail, de salaire et d’emploi ou la réforme des retraites. Ici, chercheuses et militantes reviennent sur ces luttes et interrogent dans une première partie, les effets des politiques d’égalité professionnelle. La seconde partie traite des enjeux genrés de l’espace numérique et des conséquences professionnelles des violences conjugales.
Le genre au travail Recherches féministes et luttes de femmes, sous la direction de Nathalie Lapeyre, Jacqueline Laufer, Séverine Lemière, Sophie Pochic, Rachel Silvera, éditions Syllepse, février 2021, 344 p., 20 €.

Sur un air de fado
Nicolas Barral, scénariste et dessinateur, livre ici un album qui nous transporte en 1968 à Lisbonne, à la fin de la dictature de Salazar, un contexte politique compliqué. Fernando, médecin qui mène une vie confortable s’est créé une “bulle” pour ne pas voir, ne pas entendre ce qui se passe dans les locaux de la PIDE (police politique de l’État portugais de l’époque) où il soigne un des policiers. Mais sa rencontre avec un gamin des rues, va faire ressurgir son passé. Entre la force du présent et un passé qui lui revient en pleine figure, Fernando va se retrouver face à ses responsabilités d’homme : continuer à fermer les yeux ou agir. Un roman graphique qui nous plonge au coeur de ces années sombres, où les Portugais·es vivaient dans la crainte d’être arrêté·es, torturé·es, emprisonné·es.
Sur un air de fado – Une histoire portugaise, Barral, roman graphique, éditions Dargaud, Janvier 2021, 160 p., 22,50 €.

En lutte !
Englués dans le “dialogue social”, incapables de faire plier les gouvernements successifs, pris dans des enjeux de rivalités internes, les syndicats peinent à élargir leur base sociale et à peser sur les mobilisations. Depuis près de trente ans, une organisation, les SUD, devenus Solidaires, développe pourtant des pratiques plus horizontales et démocratiques et affirme le retour d’un syndicalisme de contestation. Elle rencontre elle aussi des obstacles. Pour éclairer ces transformations profondes, ce livre s’appuie sur une enquête sociologique au long cours qui retrace l’enthousiasme et l’âpreté de parcours militants en les resituant dans les grands mouvements sociaux des vingt dernières années. Au-delà du cas de Solidaires, il témoigne de la capacité des organisations syndicales, à rendre aux conflits salariaux un rôle moteur et à œuvrer ainsi à des revendications plus larges d’émancipation et de transformation politique.
En luttes ! Les possibles d’un syndicalisme de contestation, Sophie Béroud, Martin Thibault, éditions Raisons d’agir, mars 2021, 224 p., 10 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *