REUNION DE COORDINATION ILE-DE-FRANCE 1ER-2ND DEGRÉS JEUDI 23 SEPTEMBRE (18H00 BOURSE DU TRAVAIL DE PARIS)

REUNION DE COORDINATION ILE-DE-FRANCE 1ER-2ND DEGRÉS JEUDI 23 SEPTEMBRE (18H00 BOURSE DU TRAVAIL DE PARIS)

–> Jeudi 23 septembre l’intersyndicale de l’éducation FSU-FO-SUD-CGT appelle à une grève dans toute l’éducation pour exiger un plan d’urgence pour l’Education. Elle appelle à préparer la mobilisation interprofessionnelle. Une date de grève interprofessionnelle est d’ores et déjà prévue le mardi 5 octobre

–> A Paris, la manifestation débutera à 13h30 au métro Jussieu.

–> Pour les collègues du 1er degré, vous trouverez ci-joint les modèles de déclarations d’intention préalables de grève pour la grève de jeudi, à renvoyer avant ce soir 23h59.


–> Dans les lycées, les chefs d’établissement tentent d’imposer les « projets locaux d’évaluation » pour mettre en place le contrôle continu au bac. Dans les écoles, les pressions se multiplient sur les collègues, notamment les directeurs et directrices d’écoles, directement visés par la loi Rilhac. Dans tous les établissements, la rentrée se fait à flux tendu, avec des classes toujours plus surchargées, des postes d’infirmières non-pourvus, des agents d’entretien non remplacés etc…

–> Dans le même temps, Macron prétend remettre sur les rails la réforme des retraites, contre laquelle nous avons massivement fait grève en décembre 2019, et qu’il avait été obligé de reporter sine die suite à cette mobilisation.

–> D’ores et déjà, des établissements ont entamé des grèves, comme aux lycées Bartholdi et Paul Eluard de Saint-Denis, Mozart du Blanc-Mesnil, Romain Rolland de Goussainville, aux collèges Jean Vigo d’Epinay-sur-Seine et Saint-Exupéry de Villiers-le-Bel…

Retrouvons-nous pour une première réunion de coordination Île-de-France jeudi 23 septembre, après la manifestation, à 18h00, afin de nous retrouver entre collègues mobilisés, faire un état des lieux après cette première journée de grève, et partager l’énergie pour construire la mobilisation contre le ministère Blanquer et sa politique de destruction du service public de l’éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *