Contribution Emancipation dans le SNUipp 83 pour le vote d’orientation

Contribution Emancipation dans le SNUipp 83 pour le vote d’orientation

Contre les attaques de Macron et la régression sociale, changeons d’orientation !

Le gouvernement attaque la fonction publique, les retraites, l’assurance-chômage… La crise sanitaire, sans arrêter le saccage de l’hôpital public, est utilisée pour attaquer encore plus les libertés (état d’urgence sanitaire), les droits des travailleur.es (pass dit sanitaire), et diviser en créant de nouvelles inégalités.
Alors que souffrance professionnelle, précarité et misère explosent, la colère sociale se heurte aux violences policières et à une répression renforcée (loi sécurité globale).

Education et services publics sont mis à mal :
– les « réformes » de Macron (loi Rilhac) et ses expérimentations (évaluations des écoles) menacent l’avenir des élèves, les statuts des personnels, les conditions de travail et d’apprentissages.
– les protocoles sanitaires inadaptés, souvent inappliqués, ont dégradé encore plus les conditions de travail et d’apprentissages.
– la précarité augmente dans notre secteur. Pas ou peu formé.es, mal payé.es, les précaires surchargé.es de tâches voient leurs revendications ignorées.

Mais la direction de la FSU, au lieu de construire le rapport de forces indispensable, s’obstine dans des « concertations »/ cautions à la politique d’un pouvoir résolu à ne rien céder.

Nous proposons au contraire :
– pour bâtir le rapport de forces : l’auto-organisation des luttes (AG de personnels souveraines et coordonnées).
– sauvegarder les services publics : abrogation des contre-réformes (FP, hôpital, école), maintien de l’éducation prioritaire et du cadre national de l’éducation, réemploi et titularisation immédiate et sans condition de tous les personnels précaires, augmentation uniforme (300 € par mois) et fin du blocage des salaires, du gel du point d’indice et création des postes statutaires nécessaires.
– une école publique égalitaire, fondée sur la laïcité, le droit à l’éducation et le développement de l’esprit critique.
– pour les libertés démocratiques : abrogation de tous les dispositifs liberticides, solidarité collective face à la répression des jeunes, des exilé.es, des militant.es, régularisation des sans-papiers…

Votez Emancipation

Isabelle JOUAS, Sylvie BOURRELY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *