Compte-rendu du Conseil National de la FSU (septembre 2021)

Compte-rendu du Conseil National de la FSU (septembre 2021)

Voici un petit compte rendu des camarades Emancipé.es au CDFN.

Les interventions d’Emancipation :

Nous avons déposé une contribution de 4 pages construit sur la nécessité de se mobiliser en relation avec les attaques anti-démocratiques et les contre-réformes, en faisant des focus sur l’Education, la laïcité, la précarité et certaines questions soulevées par la situation en Afghanistan : vous pouvez la consulter ici.
Lors du débat introductif lundi 13 septembre, nous avons complété cet apport en l’articulant à l’enjeu de mettre les structures syndicales au service de la création d’un rapport de force, construit sur un positionnement clair vis à vis des réformes et du dialogue social, ainsi qu’une intervention dans les mobilisations en cours. La nécessité d’appuyer et développer les mobilisations de précaires et un retour sur notre interpellation de cet été vis à vis des mobilisations contre le passe sanitaire ont également été développées, notamment pour éviter le risque de rejet de certain.es personnel.les qui se mobilisent sur ces questions actuellement, vis à vis des cadres de mobilisations proposées par les directions nationales des syndicats les 23 septembre et 5 octobre.
Le mardi, nous avons déposé 5 motions. Vous pouvez consulter nos interventions et nos motions sur cette page : une spécifique sur l’expérimentation proposée par Macron-Blanquer dans les écoles marseillaises, une autre sur le Grenelle de l’Education avec les questions de revalorisation et les attaques statutaires ainsi que le néo-management public qui va avec. Une troisième motion mettait en perspective le problème du passe sanitaire qui n’est qu’un des éléments problématique des mesures découlant de la « loi relative à la gestion de la crise sanitaire » dont la FSU devrait demander l’abrogation. Une quatrième portait sur les propositions faites dans le débat la veille par rapport à la situation des personnels. Enfin, le secrétariat a intégré notre proposition de soutien aux JAD de Dijon et Aubervilliers et nous avons donc retiré notre cinquième motion.

Les réponses et quelques éléments du débat par rapport à nos propositions :

Les positions adoptée par U&A reconnaissent les dangers de l’expérimentation marseillaise et son articulation avec la loi Rihac et les restructurations libérales visées par le Grenelle mais la logique d’accepter le cadre de discussion des réformes et de leurs mises en œuvre dans les groupes de travail, tout en dénonçant les conséquences négatives de ces réformes, reste le leïtmotiv des tendances de l’exécutif. Par rapport à l’expérimentation marseillaise, le refus de rejeter purement et simplement le projet d’expérimentation est notamment motivé par le fait de ne pas se mettre à dos les collègues qui, dans un contexte de pénurie de moyen, accepteraient de se lancer dans l’expérimentation. On a vu certains membres de U&A moins soucieux de se mettre à dos certains personnels en refusant d’adopter la revendication de la coordination nationale des AED d’adoption d’un statut d’éducateur et éducatrice scolaire…
Concernant les personnels en situation de précarité, notre revendication de titularisation sans conditions de concours ni de nationalité ne passe pas, malgré le nombre de contractuel.les actuellement sur le carreau et les classes pourtant surchargées.
Concernant la question de la création d’un rapport de force, le modèle défendu par U&A et EE se cantonne avec plus ou moins de verve au calendrier d’action intersyndical construit sur les dates du 23 septembre pour l’Education, avec un potentiel ralliement de l’enseignement post-bac, de la mobilisation interpro du 5 octobre et des élections présidentielles, l’initiative « Plus Jamais ça » étant sensée rythmer le tout et structurer des rapports vertueux entre organisations du mouvement social en attendant.

Pour l’établissement d’un rapport de force en dehors des cadres institutionnels, les personnels devront compter sur eux/elles-mêmes et leur capacité à s’auto-organiser encore une fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *