Logo des articles un mois dans le monde: la terre centrée sur l’océan atlantique
À peine élu, Milei passe à l’offensive : dévaluation de 50 % du peso, suppression de la moitié des ministères, gel de tous les investissements publics, ce qui va mettre à la rue 250 000 travailleur·euses. Et comme les syndicats appellent à riposter, interdiction des manifestations. Ce n’est pas seulement en parole que le pays revient aux pires heures de la dictature.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés