Sommaire

Sommaire

Déconstruire le discours du promoteur médiatique du nucléaire

Le monde sans fin, bande dessinée de J. M. Jancovici et C. Blain, est un gros succès de librairie. Face à l’urgence climatique et au désastre environnemental en cours, il se fait le promoteur du nucléaire comme seule solution pour une énergie “décarbonnée” abondante. Voici ce qu’écrivaient Anne-Lise Devaux et Charlotte Mijeon dans le n° 89 Réseau Sortir du Nucléaire 1. “Jancovici parle bien, tout est clair et carré, son raisonnement paraît logique et scientifique. Il sait trouver le bon mot. Face au désastre écologique, il nous parle de sobriété énergétique, ses conclusions sur la décroissance ressemblent fortement à celles

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés