Sommaire

Sommaire

La difficile lutte des populations natives

Waldemir a rejoint la CSP Conlutas à la fondation du secteur des peuples indigènes, traditionnels et paysans, dont il est l’un des principaux animateurs. Raquel Tremembé milite aussi dans ce secteur, depuis 2019. Son territoire était à l’origine situé en bordure littorale du Maranhão1 , mais la majeure partie de ses populations ont dû se disperser pour fuir des attaques. Militante du PSTU, elle était candidate à la vice-présidence de la République pour le Pôle socialiste révolutionnaire, un regroupement électoral opposé à la collaboration de classes autour de Lula. Cette candidature, explique Raquel, a été très largement discutée et voulue

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés